menu

24H du Mans

24H du Mans : La 25e victoire de Michelin en chiffres...

Michelin a remporté les 24 Heures du Mans pour la 25e fois, et la 19e d’affilée depuis 1998. Michelin a signé le triplé dans trois catégories, après avoir réalisé pole position et meilleurs tours en course en LM P1, LM GTE Pro et LM GTE Am...

24H du Mans

24H du Mans : L’incroyable victoire de Porsche/Michelin !

La Porsche 919 Hybrid/Michelin N°2 (Neel Jani/Romain Dumas/Marc Lieb) a remporté les 24 Heures du Mans 2016 dans des circonstances exceptionnelles et incroyables. La Toyota TS050 Hybrid/Michelin N°5 de Davidson/Buemi/Nakajima avait course gagnée, mais elle s’est immobilisée sur la ligne d’arrivée alors qu’il restait un tour à boucler ! La Toyota N°6 (Sarrazin/Conway/Kobayashi) termine deuxième devant l’Audi R18 e-tron quattro/Michelin N°8. Victoire de Ford/Michelin en LM GTE Pro.

24H du Mans

24H du Mans : L’endurance des pneus Michelin

Depuis l’an passé, le règlement technique des 24 Heures du Mans limite le nombre de pneumatiques slicks pour chaque véhicule. En LM P1 par exemple, chaque voiture dispose d’un maximum de 28 pneus pour les essais + warm-up et de 52 pour la course, soit 12 trains et 4 « jokers ». Il n’y a pas de restrictions pour les pneus intermédiaires et pluie.

Michelin n’a pas attendu cette réglementation pour proposer des pneumatiques capables de quadrupler voire quintupler les relais, c’est-à-dire parcourir quelque 700 km à plus de 220 km/h de moyenne. En 2011, l’Audi R18 TDi/Michelin n’a consommé que 9 trains de pneus (36 enveloppes) pour boucler 355 tours (4838 km) et couper la ligne d’arrivée en tête.

A son volant, Benoît Tréluyer avait alors réalisé un quintuple relais (750 km) avec les mêmes pneus. Il se souvient : « Mes Michelin étaient incroyablement constants et polyvalents. Je n’ai jamais ressenti la moindre baisse de performance au fil des kilomètres et je crois même avoir signé mes meilleurs chronos en fin de relais. »

La longévité des pneumatiques est l’une des clés du succès au Mans où chaque changement de pneu coûte environ 30 secondes supplémentaires au stand. En théorie, un quadruple relais permet donc d’économiser une minute et demie, soit près de 10 minutes sur l’ensemble de la course, l’équivalent de 2,5 tours.

Dakar : une 34ème victoire pour Michelin

En signant son premier succès sur le Rallye Dakar, le Britannique Sam Sunderland (KTM Factory Team – Michelin) a offert à Michelin sa 34ème victoire depuis la création de l’épreuve.

FIA WRC

WRC : 13 rallyes en 2017

Le Conseil Mondial de la FIA a entériné le calendrier du Championnat du monde des Rallyes FIA 2017 qui comptera 13 épreuves. Michelin et DMack seront fournisseurs officiels de pneumatiques en FIA WRC 2017.

FIA WRC

WRC, Australie : Mikkelsen offre la dernière à Volkswagen

Andreas Mikkelsen et Anders Jaeger ont remporté le Rallye d’Australie 2016, dernière manche du Championnat du monde des Rallyes FIA et dernier rallye mondial pour l’équipe Volkswagen Motorsport. Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) est vice-champion du monde, Esapekka Lappi est champion du monde WRC-2 avec Skoda et Michelin.

FIA WEC

WEC, Bahreïn : Un doublé d’adieu pour Audi/Michelin

Pour sa dernière course d’Endurance en catégorie Prototypes, Audi a signé un doublé aux 6 Heures de Bahreïn 2016 avec la R18 N°8 (Duval/Di Grassi/Jarvis) et la N°7 (Tréluyer/Lotterer/Fässler). Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb sont champions du monde d’Endurance 2016. Ferrari/Michelin remporte la Coupe du monde des Constructeurs GT.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Palmarès 2016

Courses & développement durable