menu

24H du Mans

Second doublé Toyota/Michelin au Mans

Toyota Gazoo Racing a signé un second doublé consécutif aux 24 Heures du Mans et offre à son partenaire Michelin un 22e succès d’affilée dans la Sarthe. La Toyota TS050 Hybrid N°8 s’est imposée devant la N°7 et son équipage Buemi/Nakajima/Alonso est sacré Champion du monde d’Endurance. La BR1/Michelin N°11 complète le podium. Michelin a aussi remporté la catégorie LMP2 avec Alpine (Lapierre/Negrao/Thiriet), LMGTE Pro avec Ferrari (Pier Guidi/Calado/Serra) et LMGTE Am avec Ford (Keating/Bleekemolen/Fraga). Au cours de cette 87e édition, Michelin a encore pu démontrer la performance dans la durée de ses pneumatiques Pilot Sport Endurance avec des tours très rapides réalisés en fin de quadruples relais.

24H du Mans

Michelin est de retour sur le Circuit des 24 Heures

La Journée Test est la seule et unique opportunité de rouler sur le grand circuit de la Sarthe (13,626 km) en dehors des essais libres et qualificatifs des 24 Heures du Mans. Sans surprise, les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont dominé la Journée Test de la 87e édition.

24H du Mans

24 HEURES DU MANS - Performer jusqu’au damier avec Michelin

L’objectif de Michelin aux 24 Heures du Mans 2019 est d’offrir le meilleur grip et la meilleure performance dans la durée aux 53 voitures équipées de pneumatiques Michelin pour rester invaincu sur la plus célèbre course du monde depuis 1998, tout en préparant la mobilité de demain avec le prototype électrique-hydrogène GreenGT en démonstration sur le Circuit de la Sarthe.

Les 24 Heures du Mans pourraient tout aussi bien s’appeler « Les 86 400 Secondes du Mans » tant la plus célèbre course automobile du monde est devenue un véritable sprint durant lequel pilotes, mécaniques et pneumatiques doivent performer du premier au dernier mètre quelles que soient les conditions.

Michelin est invaincu aux 24 Heures du Mans depuis 1998 et vise cette année un 22e succès consécutif,mais aussi un 80e podium et une 100e victoire de catégorie depuis 1923. Un programme ambitieux pour le manufacturier de pneumatiques français qui équipe 53 des 62 véhicules engagés sur cette 87e édition dont le départ sera donné samedi 15 juin à 15h00 devant plus de 250 000 spectateurs.

Ce n’est pas un hasard si 85% du plateau ont choisi Michelin pour les accompagner dans cette aventure tant les pneumatiques Michelin Pilot Sport Endurance sont réputés pour leur performance dans la durée et tant les ingénieurs et techniciens de Michelin Motorsport sont reconnus pour leur connaissance et leur expertise de la course mancelle.

Règlement oblige, c’est peut-être la première fois que Michelin arrive au Mans avec les mêmes produits que ceux de l’année passée. « Les 24 Heures du Mans 2019 font partie de la même saison du Championnat du monde d’Endurance que l’édition 2018 », explique Jérôme Mondain, Manager du programme Endurance de Michelin Motorsport. « Or le règlement nous impose de disputer toute la saison avec les mêmes gammes de pneus. Les produits que nous proposons au Mans cette année ont déjà prouvé leur performance et leur longévité. »

Et quelle longévité ! Lors des 24 Heures du Mans 2018, Michelin a battu un record d’endurance en catégorie Prototype avec le Champion du monde de F1 Jenson Button qui a bouclé 55 tours – soit 750 km – à 220 km/h de moyenne avec le même train de pneumatiques, soit l’équivalent de deux Grands Prix de F1 avec quatre pneus !

Comme en 2018, le règlement sportif des 24 Heures du Mans ne pénalise guère les changements de pneus au stand puisque le remplacement des gommes peut se faire simultanément au ravitaillement en carburant. Mais grâce à la longévité des pneus Pilot Sport Endurance, les partenaires de Michelin ont toujours la possibilité de doubler, tripler, quadrupler voire quintupler les relais en fonction des véhicules, des stratégies de course et des conditions météo. Et puis à partir de 2020, chaque changement de pneus coûtera de nouveau de précieuses secondes dans les stands car le règlement va faire machine-arrière…

Aux 24 Heures du Mans 2019, Michelin équipe tous les prototypes LMP1, dont les deux Toyota TS050 Hybrid qui auront pour objectif de rééditer leur doublé de 2018, ainsi que six prototypes thermiques de plus en plus performants. Michelin équipe aussi les 34 voitures – six marques automobiles prestigieuses – engagées en LM GTE (Pro et Am confondues). En LMP2, Michelin est de retour au Mans avec Alpine depuis leur succès commun en 1978. Dans cette catégorie hyper concurrentielle, Michelin a été préféré par la majorité des teams.

Pour Michelin, les 24 Heures du Mans 2019, c’est aussi la course de support Road to Le Mans où le manufacturier clermontois compte 50 partenaires qui rêvent d’accéder à la plus grande course du monde. C’est également la mobilité de demain avec la démonstration du prototype électrique-hydrogène GreenGT sur le grand Circuit de la Sarthe. L’Automobile Club de l’Ouest (ACO) a annoncé la création d’une catégorie prototype-hydrogène à l’horizon 2024…

Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard des 24 Heures du Mans

MOTOGP™

MotoGP™ - Motul Grand Prix of Japan - Racecard

Michelin est prêt pour les trois semaines les plus chargées de la saison MotoGP avec un « Pacific Tour » de trois courses consécutives qui débute par le Motul Grand Prix of Japan avant l’Australie et la Malaisie. Téléchargez notre racecard pour en savoir plus. Cliquez sur la photo pour la télécharger.

1979 : Les premiers titres de Michelin en Formule Un

Il y a 40 ans, Michelin remportait ses premiers titres en Championnat du monde de Formule Un avec Ferrari et le Sud-Africain Jody Scheckter. Cette année-là, le manufacturier de pneus français avait aussi contribué au premier succès de Renault et de la technologie à moteur turbo en F1.

FIA WRC

Victoire de Tänak au Pays de Galles

Ott Tänak (Toyota/Michelin) a remporté le Wales Rally GB, 12e manche de la saison 2019, devant Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) et Sébastien Ogier (Citroën/Michelin). Les nouveaux pneumatiques Michelin Latitude Cross S70 ont permis au Finlandais Kalle Rovanperä de remporter la catégorie et le titre mondial WRC2 Pro.

FIA WEC

Victoire n°7 pour Toyota/Michelin à Fuji

Chiffre porte-bonheur au Japon, le 7 symbolise désormais le nombre de victoires de Toyota/Michelin aux 6 Heures de Fuji depuis la création du Championnat du monde d’Endurance FIA en 2012. La Toyota TS050 Hybrid N°8 (Buemi/Nakajima/Hartley) s’est imposée devant la N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez). Michelin a gagné toutes les catégories sur le Fuji Speedway avec l’Oreca07-Gibson N°29 en LMP2 et les Aston Martin N°95 et N°90 en LMGTE Pro et Am.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2018