menu

FIA WRC

FIA WRC - Rallye Monte-Carlo - Racecard

Le WRC est de retour avec le Rallye du Monte-Carlo. Cliquez sur la photo pour télécharger notre racecard du rallye le plus exigeant du championnat au niveau des pneumatiques !

FIA WRC

Monte-Carlo 1966 : Citroën et Michelin vainqueurs d’un autre duel…

En 1966, Ford est parvenu à battre l’ogre Ferrari aux 24 Heures du Mans. Ce duel est magnifiquement raconté dans le film de James Mangold « Le Mans 1966 » avec Matt Damon et Christian Bale. Plus tôt dans l’année, Citroën et Michelin étaient sortis vainqueurs d’un autre duel sur une épreuve tout aussi mythique, le Rallye Monte-Carlo.

FIA WRC

Doublé Citroën/Michelin en Turquie

Citroën a signé son 30e doublé en Championnat du monde des Rallyes FIA à l’occasion du Rallye de Turquie 2019 remporté par Sébastien Ogier devant son équipier Esapekka Lappi. Le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai/Michelin) complète le podium. Ott Tänak (Toyota/Michelin) a dû se retirer lors de la 2e étape mais reste leader du championnat Pilotes.

Il y a trois semaines, sur l’asphalte du Rallye d’Allemagne, les Toyota Yaris WRC avaient signé leur premier triplé en Mondial alors que les Citroën C3 WRC avaient souffert. Ce week-end, sur les pistes turques, les Citroën C3 WRC/Michelin de Sébastien Ogier et Esapekka Lappi ont offert un 30e doublé à la marque aux Chevrons, son premier depuis l’Argentine 2015.

Sébastien Ogier a sans doute scellé sa 47e victoire mondiale samedi matin, dans la longue spéciale de Yesibelde qu’il a remportée grâce à un choix de pneus judicieux et à une excellente gestion de ses gommes sur les 33 km de pistes empierrées.

Alors que ses principaux adversaires avaient opté pour des pneus Michelin LTX Force H4 (hard), Sébastien Ogier avait mixé trois LTX Force M6 (medium) à deux H4 (hard). Passé maître dans la gestion des pneumatiques, le sextuple champion du monde a relégué Ott Tänak (Toyota/Michelin) à 42 secondes, tandis que Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) perdait 4 minutes dans une petite sortie de piste.

Le Rallye de Turquie est le plus cassant de la saison WRC. Les pistes sinueuses et poussiéreuses qui serpentent dans les collines boisées autour de la station balnéaire de Marmaris sont jonchées de pierres parfois de la taille d’un ballon de football.

Les pneumatiques sont mis à très rude épreuve, comme dans les longues spéciales de Cetibeli (38,15 km) et Yesibelde (33,00 km) où les pneus Michelin LTX Force ont passé entre 25 et 30 minutes, chauffés à plus 120°C, à subir de violents et d’incessants impacts. Des conditions « idéales » pour démontrer la robustesse et la constance des pneus Michelin, ainsi que la confiance que portent les pilotes WRC envers les produits du manufacturier français.

En effet, pour la dernière étape longue de 39 km, quatre spéciales à parcourir sans assistance, le leader du championnat Ott Tänak a fait le pari de ne pas prendre de roue de secours afin d’alléger au maximum sa Toyota Yaris WRC, ce qui lui a permis de remporter la Power Stage et d’empocher cinq points de bonus.

Andreas Mikkelsen (Hyundai/Michelin) a pris la 3e place finale après une ultime bagarre avec le Finlandais Teemu Suninen (4e, Ford/Michelin) dimanche matin. Dani Sordo (Hyundai/Michelin) a conclu dans le top-5 devant les Toyota/Michelin de Jari-Matti Latvala (6e) et Kris Meeke (7e). L’équipe Hyundai Motorsport reprend un peu d’air sur Toyota Gazoo Racing au championnat Constructeurs.

Michelin a également enlevé la catégorie WRC2 Pro avec le Britannique Gus Greensmith qui, malgré un tonneau après l’arrivée de l’ES16, offre un premier succès mondial à la nouvelle Ford Fiesta R5 Mk2. Les pneus Michelin Latitude Cross ont remporté 14 des 17 spéciales catégories WRC2 Pro et WRC2 confondues.

Rendez-vous au Pays de Galles du 3 au 6 octobre pour le Wales RallyGB, 12e manche de la saison.

Classement Rallye de Turquie

1. Ogier-Ingrassia (Citroën C3 WRC), 3h50min12s1

2. Lappi-Ferm (Citroën C3 WRC),+34s7

3. Mikkelsen-Jaeger (Hyundai i20 Coupé WRC), +1min04s5

4. Suninen-Lehtinen (Ford Fiesta RS WRC), +1min35s1

5. Sordo-Del Barrio (Hyundai i20 Coupé WRC), +2min25s9

6. Latvala-Anttila (Toyota Yaris WRC), +2min59s1

7. Meeke-Marshall (Toyota Yaris WRC), +3min53s3

8. Neuville-Gilsoul (Hyundai i20 Coupé WRC), +5min34s8

9. Tidemand-Floene (Ford Fiesta RS WRC), +7min22s9

10. Greensmith-Edmonson (Ford Fiesta R5 Mk2) (1er WRC2 Pro), +15min18s7

FIA Formula E

Max Günther remporte l’E-Prix de Santiago

Maximilian Gunther a remporté sa première victoire en Formula E dans les rues de Santiago du Chili au volant de sa monoplace électrique BMW iFE.20 chaussée de pneumatiques Michelin Pilot Sport.

Une décennie d’innovations et de victoires pour Michelin

Moto, Rallye, Endurance, Formula E… Au cours de cette dernière décennie, Michelin a remporté plus de 300 victoires mondiales grâce à des pneumatiques toujours plus performants, constants, efficients et désormais connectés.

FIA WEC

Doublé Toyota/Michelin à Bahreïn

Toyota Gazoo Racing a dominé la dernière course de la décennie en signant un doublé aux 8 Heures de Bahreïn avec la Toyota TS050 Hybrid/Michelin N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) et la N°8 (Buemi/Nakajima/Hartley). Michelin a remporté les quatre catégories avec l’Oreca-Gibson N°22 United Autosports en LMP2, l’Aston Martin N°95 en LMGTE Pro et la Porsche N°57 en LMGTE Am.

FIA WEC

29 champions d’Endurance entrent au FIA Hall of Fame

Après la Formule Un et le Rallye, l’Endurance a été mise à l’honneur par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) qui a intronisé 29 pilotes de légende au Hall of Fame lors d’une cérémonie organisée le 2 décembre 2019 à Paris, en partenariat avec Michelin.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2019