menu

FIA Formula E

Victoire de Di Grassi à Zurich

Le champion sortant Lucas di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler/Michelin) a remporté l’ePrix de Zurich, première course sur circuit organisée sur le territoire helvète depuis 1955. Jean-Eric Vergne n’a pris que la 10e place, mais il conserve les rênes du championnat avant les deux dernières manches à New York mi-juillet.

FIA Formula E

ABB Formula E - Eprix Zurich - Racecard (FR)

Tout ce que vous devez savoir au sujet de l'ePrix de Zurich avec notre racecard.Cliquez sur la photo pour la télécharger

FIA Formula E

Doublé Techeetah à Santiago

L’équipe chinoise Techeetah a signé un doublé historique dans les rues de Santiago du Chili grâce à Jean-Eric Vergne et André Lotterer. Sébastien Buemi (Renault e.dams) complète le podium, alors que le champion en titre, Lucas di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler), n’a toujours pas marqué un seul point cette saison.

Le premier ePrix organisé à Santiago du Chili fut particulièrement animé sur un circuit exigeant, très bosselé. Au départ, un accrochage à l’arrière du peloton a éliminé José-Maria Lopez (DS Virgin Racing) et retardé Nick Heidfeld (Mahindra Racing). Après une période sous safety-car, la course a repris avec le poleman, Jean-Eric Vergne (Techeetah), en tête de la meute.

Le Français était toujours leader lors des pit-stops pour lesquels, pour la toute première fois en Formula E, il y n’avait pas de temps minimum imparti. Ce fut donc aussi la course dans les stands pour sauter d’une voiture à l’autre et ressortir au plus vite, mais en toute sécurité. A ce petit jeu, Sam Bird (DS Virgin Racing) a concédé de précieuses secondes, de même que Buemi (Renault e.dams).

Jean-Eric Vergne a finalement résisté aux assauts de son équipier André Lotterer – les deux hommes se sont même percutés à quelques tours de l’arrivée – pour remporter sa seconde victoire en Formula E. Le triple vainqueur des 24 Heures du Mans a offert un doublé historique à l’écurie chinoise Techeetah/Michelin.

Derrière, la bagarre fut très intense pour la dernière marche du podium entre Sébastien Buemi (3e, Renault e.dams), Felix Rosenqvist (4e, Mahindra Racing), Sam Bird (5e, DS Virgin Racing) et Nelson Piquet Jr (6e, Panasonic Jaguar Racing) qui a reculé de deux rangs en tentant de reprendre la troisième place à Buemi perdue au 28e tour.

Coup double pour Jean-Eric Vergne qui prend aussi les commandes du championnat Pilotes devant Felix Rosenqvist et Sam Bird qui se tiennent en 10 points. Au championnat Teams, Techeetah fait également coup double et mène désormais avec deux points d’avance sur Mahindra Racing

Cette quatrième manche de la saison fut catastrophique pour l’équipe Audi Sport Abt Schaeffler avec un double abandon pour Daniel Abt et son équipier Lucas di Grassi. Le Brésilien, pénalisé de plusieurs places sur la grille de départ, effectuait une belle remontée et pointait dans les points quand sa monoplace s’est immobilisée en bord de piste. C’est donc un nouveau résultat blanc pour le champion en titre qui n’a toujours pas ouvert son compteur après un tiers du championnat 2017/2018 déjà couru.

Prochaine manche à Mexico City le 3 mars

MOTOGP™

MotoGP™: Lorenzo (Ducati Team/Michelin) confirme en Catalogne

Jorge Lorenzo (Ducati Team) a remporté le Gran Premi Monster Energy de Catalunya, septième épreuve du Championnat du Monde MotoGPTM, sur le circuit de Barcelona-Catalunya. Le Majorquin s’impose pour la seconde fois consécutive avec Ducati, en devançant le leader du championnat Marc Marquez (Repsol Honda Team/Michelin) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP/Michelin).

24H du Mans

Toyota triomphe avec Michelin au Mans.

La 20e tentative fut la bonne pour Toyota qui a enfin remporté les 24 Heures du Mans,  avec le double Champion du monde de F1, Fernando Alonso, et ses équipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima (Toyota TS050 Hybrid N°8). Toyota Gazoo Racing a même signé un doublé avec Conway/Lopez/Kobayashi.  Michelin en délivrant des performances gagnantes, jusqu’à la ligne d’arrivée, signe sa 21ème victoire consécutive au Mans depuis 1998. En LM GTE Pro et Am, Porsche et Michelin ont dominé avec la N°92 (Christensen/Vanthoor/Estre) et la N°77 (Campbell/Ried/Andlauer).

24H du Mans

Les Toyota/Michelin solides leaders

Les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont passé sans encombre la nuit des 24 Heures du Mans et comptent 9 tours d’avance sur leurs concurrentes. La N°8 (Nakajima/Buemi/Alonso) a repris la tête au petit jour. Il n’y a eu aucun changement parmi les leaders LM P2 (Oreca 26), LM GTE Pro (Porsche/Michelin 92) et LM GTE Am (Porsche/Michelin 77) depuis hier soir.

24H du Mans

Toyota/Michelin en tête après 6 heures de course

Un quart de cette 86e édition des 24 Heures du Mans a été parcouru et les deux Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont une avance conséquente sur la concurrence. Michelin est leader avec Porsche en LM GTE Pro et Am, et figure sur le podium provisoire en LM P2.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Palmarès 2017

FIA Formula E

Courses & développement durable