FIA WEC

Les pneus Michelin Pilot Sport triomphent au Nürburgring

Michelin et son partenaire BMW ont remporté chacun leur 20e victoire aux 24 Heures du Nürburgring à l’issue d’une 48e édition marquée par des conditions météo exécrables sur le Massif de l’Eifel. La BMW M6 GT3 N°99 (Sims/Catsburg/Yelloly) s’est imposée devant huit autres GT3 chaussées de pneus Michelin Pilot Sport.

FIA WEC

Michelin vise une 20e victoire au Nürburgring

Une semaine après sa 29e victoire aux 24 Heures du Mans, Michelin entend démontrer la performance dans la durée de sa gamme Pilot Sport aux 24 Heures du Nürburgring sur le mythique circuit Nordschleife (Allemagne).

FIA WEC

Doublé Toyota/Michelin à Spa-Francorchamps

Les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont signé le doublé aux 6 Heures de Spa-Francorchamps avec la N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) et la N°8 (Buemi/Nakajima/Hartley). Les pluies intermittentes ont rendu les stratégies de pneumatiques passionnantes et démontré la performance dans la durée de tous les types de pneus proposés par Michelin.

Une violente averse s’est abattue sur les Ardennes belges quelques minutes avant le départ des 6 Heures de Spa-Francorchamps organisées à huis clos en raison de la pandémie de Covid-19.

Les alternances de passages pluvieux et d’éclaircies ont compliqué les choix de pneumatiques jusqu’à la 4e heure de course. Sur une piste encore humide, Mike Conway (Toyota N°7) a chaussé les pneus Michelin Pilot Sport Endurance slicks lors de son premier pit-stop, alors que son équipier Sébastien Buemi est reparti avec les mêmes pneus pluie. Quelques tours plus tard, la Toyota N°8 a dû repasser au stand pour chausser les slicks à son tour.

Ce pit-stop supplémentaire et quelques soucis électroniques ont condamné la Toyota N°8 à la deuxième place derrière la Toyota TS050 Hybrid/Michelin N°7 de Conway/Kobayashi/Lopez vainqueur des 6 Heures de Spa-Francorchamps 2020. La Rebellion/Michelin N°1, qualifiée en pole position, n’a pu suivre le rythme des prototypes hybrides 4-roues motrices sous la pluie mais termine sur le podium après avoir signé le meilleur tour.

A mi-course, les six voitures de la catégorie LMGTE Pro, alors en pleine bagarre, étaient équipées de tous les types de pneumatiques proposés par Michelin : pneu pluie (Porsche N°92, Aston Martin N°97, Ferrari N°71), pneus intermédiaires (Aston Martin N°95) et slicks (Porsche N°91, Ferrari N°51) ! La victoire est revenue à la Porsche/Michelin N°92 (Christensen/Estre), déchue de sa pole position après une pénalité. Les deux Aston Martin Vantage complètent le podium.

En LMP2, partie en fond de grille, l’Oreca N°29 avait pris la tête sur l’Oreca N°22 lors du premier pit-stop où les deux prototypes avaient conservé leurs pneus pluie Michelin pour un double relais. Mais la fin de course a tourné en la faveur de l’Oreca N°22 United Autosports (Hanson/Albuquerque/Di Resta) invaincue depuis décembre 2019, alors que l’Alpine N°36 fut victime d’une violente sortie de piste à Blanchimont. Dans cette catégorie à forte concurrence entre pneumaticiens, les partenaires de Michelin ont nettement pris l’avantage dans les conditions d’adhérence délicates du début de course.

La Ferrari/Michelin N°83 (Perrodo/Collard/Nielsen), vainqueur de la catégorie LMGTE Am, complète le grand chelem de Michelin dans les quatre catégories des 6 Heures de Spa-Francorchamps, de bon augure avant la 88e édition des 24 Heures du Mans programmée dans un mois (19/20 septembre).

Classement 6 Heures Spa-Francorchamps

  1. Conway/Kobayashi/Lopez (Toyota TS050 Hybrid/Michelin) (1ers LMP1), 143 tours
  2. Buemi/Nakajima/Hartley (Toyota TS050 Hybrid/Michelin), +34s170
  3. Senna/Menezes/Nato (Rebellion R13/Michelin), +1T
  4. Hanson/Alburquerque/Di Resta (Oreca-Gibson/Michelin) (1er LMP2), +3T
  5. Lapierre/Borga/Coigny (Oreca-Gibson/Michelin), +4T
  6. Van Eerd/Van der Garde/Van Uitert (Oreca-Gibson/Michelin), +4T
  7. Gonzalez/Da Costa/Davidson (Oreca-Gibson), +4T
  8. Patterson/Yamahshita/Fjordback (Oreca-Gibson/Michelin), +5T
  9. Lacorte/Belicchi/Serragiotto (Dalla-Gibson/Michelin), +6T
  10. Christensen/Estre (Porsche/Michelin (1ers LMGTE Pro), +7T

MOTOGP™

Jordi Torres, vainqueur de la Coupe du monde FIM Enel MotoE™ 2020 avec les nouveaux MICHELIN Power Slick MotoE plus performants et plus respectueux de l’environnement

En s’imposant lors de la première des deux courses programmées au Mans dans le cadre du SHARK Helmets Grand Prix de France, Jordi Torres (Pons Racing 40) a remporté la Coupe du monde FIM Enel MotoE™ 2020. Niki Tuuli (Avant Ajo MotoE) a gagné la dernière course de la saison

MOTOGP™

MotoGP™ : Petrucci s’impose au Mans grâce au grip exceptionnel de ses MICHELIN Power Rain

Danilo Petrucci (Ducati Team) a remporté le SHARK Helmets Grand Prix de France, dixième épreuve du championnat du monde MotoGPTM devant Alex Márquez (Repsol Honda Team) et Pol Espargaro (Red Bull KTM Racing Factory) sur la piste détrempée du circuit Bugatti au Mans. Le grip exceptionnel des MICHELIN Power Rain reconnu par l’ensemble des pilotes a permis à trois constructeurs différents de monter sur le podium. Fabio Quartararo conserve la tête du classement provisoire.

FIA WRC

Doublé Hyundai/Michelin en Sardaigne

L’Espagnol Dani Sordo (Hyundai i20 WRC/Michelin) a remporté sa seconde victoire consécutive au Rallye d’Italie-Sardaigne en devançant son équipier Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) et Sébastien Ogier (Toyota/Michelin).

MOTOGP™

MotoGP™ - SHARK Helmets Grand Prix de France - Raceguide

C'est le grand prix national de Michelin au Mans qui accueille la 10ème épreuve du Championnat du monde MotoGP™ et les deux dernières courses de la Coupe du monde MotoE lors du SHARK Helmets Grand Prix de FranceCliquez sur la photo pour télécharger notre raceguide.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2019