FIA WEC

Toyota/Michelin s’impose dans le « Temple de la Vitesse »

La Toyota GR010 Hybrid N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) chaussée de pneus MICHELIN Pilot Sport a remporté les 6 Heures de Monza (Italie), troisième manche du Championnat du monde d’Endurance FIA 2021, ultime répétition avant les 24 Heures du Mans reprogrammées les 21 et 22 août.

FIA WEC

Doublé Toyota/Michelin à Portimao

Après une victoire à Spa-Francorchamps, Toyota Gazoo Racing a placé ses deux prototypes Hypercars GR010 Hybrid chaussés de pneus MICHELIN Pilot Sport sur les plus hautes marches du podium des 8 Heures de Portimao (Portugal) après une rude bagarre avec l’Alpine A480/Michelin qui termine troisième. Victoire de Ferrari/Michelin dans les deux catégories LM GTE.

FIA WEC

Du virtuel au réel

Michelin Motorsport, Clermont-Ferrand, février 2020. Après la phase de conception, les ingénieurs modélisent le pneu MICHELIN Pilot Sport destiné à la catégorie Hypercar pour le tester sur simulateur avant d’entamer son industrialisation et le process de validation quelques mois plus tard.

Le nouveau pneumatique MICHELIN Pilot Sport a été conçu sur ordinateur. Les dimensions, et les matériaux ont été choisis en fonction du règlement et des données techniques des constructeurs.

« On vient ensuite évaluer les forces et moments du pneu dans un modèle mathématique », explique Jérémie Ricquier, Analyste Performance chez Michelin Motorsport. « On parvient à réaliser un modèle pneumatique en quelques semaines. On crypte ensuite ce modèle sur un fichier informatique qui est lu par le simulateur. C’est un vrai pilote qui va évaluer le modèle pneumatique sur le simulateur. » Le développement virtuel du pneumatique permet ainsi de gagner du temps, de l’argent – et aussi de réduire l’impact environnemental - avant la phase de fabrication proprement dite.

« C’est ce qu’on appelle l’industrialisation », commente Aurélien Fabre, Team-manager des concepteurs de pneumatiques chez Michelin Motorsport. « Il y a environ 200 composants qui entrent dans la fabrication d’un pneu MICHELIN Pilot Sport d’Endurance, lesquels sont regroupés en 20 produits semi-finis. Ces 20 semi-finis (nappes, renforts, gommes…) sont conçus dans différents sites de Michelin et sont ensuite assemblés à la main à l’usine Cataroux de Clermont-Ferrand avant la cuisson du pneumatique, environ 25 minutes à 180°C. Il faut en moyenne 45 minutes pour confectionner un pneu slick d’Endurance. »

Chaque pneu passe ensuite entre les mains des experts du service qualité qui traquent le moindre défaut, avant d’être stické à chaud MICHELIN Pilot Sport. Il va ensuite subir une batterie de tests statiques et dynamiques au Centre de Technologies de Ladoux, Clermont-Ferrand, avant de pouvoir rouler sur une piste réelle. Parmi ces tests, il y a la machine « Record », spécialement développée pour le Motorsport et qui est aujourd’hui utilisée également pour les pneus du commerce.

« C’est un cylindre de trois mètres de diamètre à l’intérieur duquel se trouve une bande d’asphalte. On vient appuyer le pneu sur cette surface. La machine peut lui donner différents angles de dérive, de carrossage. Le cylindre peut tourner jusqu’à 350 km/h. On peut ainsi reproduire différentes conditions de roulage (y compris sous la pluie) afin de tester le pneumatique pour s’assurer qu’il est parfaitement sécure avant le premier roulage réel. » A suivre…

MOTOGP™

MotoGP™ : démonstration de Márquez à Austin

Marc Márquez (Repsol Honda Team) a remporté d’une main de maître le Red Bull Grand Prix of The Americas, 15ème épreuve du championnat du monde MotoGPTM sur le tracé d’Austin rendu très difficile par la présence de très nombreuses bosses. Il a devancé Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team). Trois constructeurs différents se partagent le podium avec la même configuration pneumatique, nouvelle preuve de l’extrême polyvalence de la gamme de pneus MICHELIN Power.

MOTOGP™

MotoGP™ : deuxième victoire consécutive de Bagnaia et pluie de records pour Michelin

Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) a décroché une deuxième victoire en une semaine en s’imposant au Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini, 14ème épreuve du championnat du monde MotoGPTM. Il s’est imposé devant Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) et le rookie Enea Bastianini (Avintia Esponsorama). Record du circuit, record du tour en course et record de durée de course, les pneumatiques MICHELIN Power Slick se sont montrés extrêmement performants à Misano.

MOTOGP™

MotoGP™ : première victoire pour Bagnaia et la 460ème pour Michelin à Aragon

Francesco Bagnaia (Lenovo Ducati Team) a signé sa première victoire en MotoGPTM lors du Gran Premio TISSOT de Aragón, 13ème épreuve du championnat du Monde MotoGPTM sur le circuit d’Aragon en Espagne. Il a devancé Marc Márquez (Repsol Honda Team) et le champion du monde en titre, Joan Mir (Team SUZUKI ECSTAR). Michelin place quatre constructeurs différents aux quatre premières places et signe de nouveaux records sur ce tracé très sollicitant pour les pneumatiques.

MOTOGP™

MotoGP™ : Quartararo intouchable à Silverstone

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) a remporté sa cinquième victoire de la saison 2021 en s’imposant en solitaire lors du Monster Energy British Grand Prix, 12ème épreuve du championnat du monde MotoGPTM à Silverstone. Il a devancé Alex Rins (Team SUZUKI ECSTAR) et Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini) qui a signé le premier podium d’Aprilia en MotoGPTM. Michelin a une nouvelle fois démontré l’extrême polyvalence de ses pneumatiques MICHELIN Power en plaçant les six constructeurs aux six premières places, une première dans l’histoire du MotoGPTM.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2020