menu

24H du Mans

20 ans d’invincibilité pour Michelin au Mans ?

C’est depuis le salon Rétromobile (Paris) que l’Automobile Club de l’Ouest a dévoilé la liste des 60 concurrents invités à la 86e édition des 24 Heures du Mans. Invaincu dans la Sarthe depuis 1998, Michelin espère décrocher une 21e victoire consécutive et un 27e succès depuis la toute première édition en 1923.

24H du Mans

24H du Mans : La 20e victoire consécutive de Michelin en chiffres...

Michelin a remporté les 24 Heures du Mans pour la 20e fois d’affilée depuis 1998. Michelin s’est imposé pour la 3e fois consécutive avec Porsche, après avoir battu le record du tour le plus rapide au Mans avec Toyota.

24H du Mans

La vie d’un pneu Michelin dans les Hunaudières

Les Hunaudières, la ligne droite la plus célèbre du monde des sports mécaniques. Sur ces 5,5 kilomètres de route nationale entre Le Mans et Tours – coupés par deux chicanes depuis 1990 -, les pneumatiques subissent des efforts latéraux et longitudinaux considérables.

La ligne droite des Hunaudières commence dès la sortie du Tertre Rouge, un virage à droite rapide négocié à 215 km/h par les prototypes LM P1 hybrides. Là, les pneumatiques Michelin subissent une force latérale de 3G, c’est-à-dire environ trois tonnes, ainsi qu’une déformation importante.

Sur le circuit des 24 Heures du Mans (13,629 km), les voitures atteignent leur vitesse maxi entre le Tertre Rouge et la Chicane Michelin : 330 km/h pour les meilleures LM P1 hybrides lors de la Journée Test. A cette vitesse-là, un pneu de LMP1 effectue 41 rotations par seconde.

Il subit également une déformation importante du fait de la force centrifuge : les flancs du pneu s’étirent, le diamètre extérieur du pneu augmente dans des proportions de 2% (environ 1 cm). En même temps, du fait de la charge aéro, le pneu s’écrase au sol. Ainsi, il n’est plus rond mais de forme ovoïde. Ce phénomène commence aux alentours de 250 km/h.

Après 2,1 km de ligne droite, les pilotes arrivent au freinage de la Chicane Michelin, qui constitue un enchaînement droite-gauche-droite. Au freinage, les pneus encaissent une décélération de 3G pour passer de 320 km/h à 110 km/h en 400 m environ. Ce n’est pas le freinage le plus violent de la saison, d’autant plus que désormais, les pilotes relâchent l’accélérateur un peu avant pour récupérer l’énergie et recharger les batteries. A Silverstone par exemple, certains freinages dépassent les 4G.

A l’entrée de cette Chicane Michelin, le pneu avant gauche subit une charge latérale de 6000 Newton (600 kg). Pour lui, ce n’est pas le point le plus critique du circuit qui se trouve à l’entrée d’Indianapolis où il encaisse 1200 kg de charge. A Spa, au célèbre Raidillon, on est dans des valeurs de 1400 kg.

Les efforts sont quasi similaires sur la seconde chicane et en fin de ligne droite, à l’amorce du freinage pour Mulsanne, les quatre pneus encaissent 1,5G de charge statique verticale, c’est-à-dire 50% de masse du véhicule en plus.

Michelin donne la possibilité à ses partenaires LMP1 d’effectuer cinq relais avec le même train de pneus, soit 65 tours et donc 65 passages dans la ligne droite des Hunaudières...

FIA WRC

Neuville prend sa revanche en Suède

Leader malheureux en 2017, Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin) a remporté la 66e édition Rallye de Suède devant Craig Breen (Citroën C3 WRC/Michelin) et son équipier Andreas Mikkelsen. Pénalisé par sa position sur la piste, Sébastien Ogier (Ford Fiesta RS WRC/Michelin) n’a pu faire mieux qu’une 10e place finale.

MOTOGP™

MotoGP : Michelin® partenaire titre du Grand Prix d’Australie

Pour la troisième année consécutive, Michelin sera le partenaire titre du Grand Prix d’Australie 2018, 17ème manche du championnat du monde MotoGPTM. Le Michelin Australian Motorcycle Grand Prix se tiendra du 26 au 28 octobre sur le circuit de Phillip Island et sera certainement l’une des plus spectaculaires courses de la saison.

MOTOGP™

Coupe du Monde FIM Enel MotoE™ : première saison en 2019

Michelin sera l’unique manufacturier pneumatiques de cette Coupe du Monde FIM Enel MotoE™. La marque française, également engagée en catégorie reine, partage les mêmes valeurs de cette Coupe du Monde, axées sur le sport, la compétition et l’innovation technologique.

FIA WEC

Michelin poursuit son engagement en Asian Le Mans Series

Sitôt le championnat Asian Le Mans Series 2017/2018 terminé, Michelin a confirmé son engagement dans la série d’Endurance asiatique pour les trois saisons à venir.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Palmarès 2017

FIA Formula E

Courses & développement durable