menu

MOTOGP™

MotoGP™ - Pramac Generac Australian Motorcycle Grand Prix - Racecard

Pour la 17ème manche du Championnat du Monde MotoGP 2019, Michelin et le paddock se rendent sur le circuit australien de Phillip Island, un des circuits les plus exigeants du calendrier MotoGP. Cliquez sur la photo pour télécharger notre racecard

MOTOGP™

MotoGP™ : victoire de Marc Márquez dans le jardin d’Honda

Marc Márquez (Repsol Honda Team) a remporté sa 10ème victoire de la saison en s’imposant au Motul Grand Prix of Japan sur le circuit de Motegi, 16ème épreuve du championnat du monde MotoGPTM. Il a devancé Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT) et Andrea Dovizioso (Ducati Team). On retrouve trois constructeurs différents et trois combinaisons de pneumatiques différentes sur le podium. Honda est sacré champion du monde des Constructeurs.

MOTOGP™

MotoGP™ : Marc Márquez triomphe en Australie

A l’issue d’une course pleine de rebondissements, Marc Márquez (Repsol Honda Team) a remporté le Pramac Generac Australian Motorcycle GP, 17ème épreuve du championnat du monde MotoGPTM sur le circuit de Phillip Island. Le champion du monde 2019 a devancé Cal Crutchlow (LCR Honda) et l’enfant du pays, Jack Miller (Pramac Racing). On retrouve trois différentes combinaisons de pneumatiques sur le podium.

Le Pramac Generac Australian Motorcycle GP aura tenu toutes ses promesses, pluie, vent, soleil, froid, roulage sur piste sèche, roulage sur piste mouillée et de nombreux dépassements au fils des 27 tours où cinq pilotes se sont succédé en tête de la course.  Le circuit de Phillip Island n’a pas failli à sa réputation où quasiment toutes les saisons se sont enchaînées en trois jours. Des fortes rafales de vent samedi ont contraint les organisateurs à annuler les séances qualificatives reportées à dimanche matin.

Très à l’aise sur le circuit australien en ayant dominé les séances d’essais libres, Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), vainqueur en 2018, a enlevé la pole position sur une piste sèche.

Le choix des pneumatiques a été rendu difficile par une piste sèche et chauffée à 30°C, conditions que n’ont pas rencontré les pilotes au cours du week-end. Cinq des six spécifications apportées par Michelin ont été utilisées en course. Seul le MICHELIN Power Slick Médium arrière n’a pas été retenu.

Qualifié en quatrième position, Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), pour son 400ème départ,  chaussé de MICHELIN Power Slick Medium à l’avant et Soft à l’arrière, a pris le meilleur départ pour boucler les deux premiers tours en tête, avec dans sa roue, Cal Crutchlow (Hard/Hard). Le pilote Britannique s’est ensuite emparé de la tête, pressé par Andrea Iannone (Medium/Soft) (Aprilia Racing Team Gresini), auteur d’un bon début de course, menant la course pendant quelques mètres, avant que Crutchlow ne reprenne la première position.

Auteur de la pole position, Maverick Viñales (Soft/Soft) a rétrogradé à la sixième position au départ avant de revenir aux avant-postes pour prendre la tête au 10ème tour avec Marc Márquez en embuscade (Hard/Soft). Les deux pilotes ont creusé l’écart sur Cal Crutchlow isolé en troisième position. Le champion du monde 2019 a porté son attaque dans le dernier tour pour s’assurer d’une 11ème victoire cette saison. Tentant de recoller à Márquez, Viñales est parti à la faute et a été contraint à l’abandon.

Derrière, le spectacle a été au rendez-vous avec de très nombreux dépassements entre huit pilotes.  C’est Jack Miller (Medium/Hard), à domicile, devant ses fans, qui a arraché la troisième place devant son coéquipier Francesco Bagnaia, auteur de sa meilleure performance de la saison. Joan Mir (Team SUZUKI ECSTAR) a complété le top 5. Andrea Iannone, Andrea Dovizioso (Ducati Team), Valentino Rossi, Alex Rins (Team SUZUKI ECSTAR) et Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini) ont terminé dans le Top 10. L’équipe Aprilia a placé ses deux pilotes dans les 10 premières places.

tyre

L’intégralité de la gamme Michelin a été testée ce week-end à l’exception de la version Medium du MICHELIN Power Rain. Michelin a profité d’une session supplémentaire de 20 minutes vendredi après-midi pour tester un nouveau pneu arrière pour la saison 2020.

Marc Márquez a remporté sa 55ème victoire en catégorie reine et détrône ainsi Mike Doohan en devenant le pilote Honda ayant remporté le plus grand nombre de victoires.

Au classement général, Andrea Dovizioso conforte sa deuxième place avec 57 points d’avance sur Rins. A deux courses de la fin, il est assuré de terminer deuxième. Seulement six points séparent désormais Álex Rins de Maverick Viñales pour la troisième marche du podium final.

 

Prochaine épreuve : Shell Malaysia Motorcycle Grand Prix, Sepang, 1er au 3 novembre

FIA WRC

FIA WRC - RallyRACC Catalunya - Rally de España - Racecard

Avant-dernière épreuve de la saison pour l'équipe Michelin Motorsport avec le RallyRACC Catalunya - Rally de España. C'est la seule épreuve mixte - Terre/Asphalte - du championnat WRC où les pistes de terre du vendredi contrastent avec l’asphalte lisse et rapide digne des circuits. Cliquez sur la photo pour télécharger notre racecard.

1979 : Les premiers titres de Michelin en Formule Un

Il y a 40 ans, Michelin remportait ses premiers titres en Championnat du monde de Formule Un avec Ferrari et le Sud-Africain Jody Scheckter. Cette année-là, le manufacturier de pneus français avait aussi contribué au premier succès de Renault et de la technologie à moteur turbo en F1.

FIA WRC

Victoire de Tänak au Pays de Galles

Ott Tänak (Toyota/Michelin) a remporté le Wales Rally GB, 12e manche de la saison 2019, devant Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) et Sébastien Ogier (Citroën/Michelin). Les nouveaux pneumatiques Michelin Latitude Cross S70 ont permis au Finlandais Kalle Rovanperä de remporter la catégorie et le titre mondial WRC2 Pro.

FIA WEC

Victoire n°7 pour Toyota/Michelin à Fuji

Chiffre porte-bonheur au Japon, le 7 symbolise désormais le nombre de victoires de Toyota/Michelin aux 6 Heures de Fuji depuis la création du Championnat du monde d’Endurance FIA en 2012. La Toyota TS050 Hybrid N°8 (Buemi/Nakajima/Hartley) s’est imposée devant la N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez). Michelin a gagné toutes les catégories sur le Fuji Speedway avec l’Oreca07-Gibson N°29 en LMP2 et les Aston Martin N°95 et N°90 en LMGTE Pro et Am.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2018