menu

MOTOGP™

MotoGP™  : Marquez sur un rythme de champion

Depuis le début de cette saison 2019, Marc Marquez (Repsol Honda Team) n’a jamais passé deux courses consécutives sans monter sur la plus haute marche du podium du MotoGPTM. Battu aux Pays-Bas, l’Espagnol a retrouvé le chemin de la victoire lors du HJC Helmets Motorrad Grand Prix Deutschland. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) terminent derrière lui.

MOTOGP™

MotoGP™ - HJC Helmets Motorrad Grand Prix Deutschland - Racecard

Tout ce que vous devez savoir au sujet HJC Helmets Motorrad Grand Prix Deutschland , 9èmé épreuve du championnat du monde MotoGP.Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard.

MOTOGP™

MotoGP™ : Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP / Michelin) et Yamaha renouent avec la victoire en Australie

Maverick Viñales a remporté le Michelin® Australian Motorcycle Grand Prix, 17ème épreuve du championnat du monde MotoGPTM à Phillip Island à l’issue d’une course sensationnelle. Il a devancé Andrea Iannone (Ecstar Suzuki Team / Michelin) et Andrea Dovizioso (Ducati Team / Michelin). On retrouve trois constructeurs différents sur le podium.

Qualifié deuxième sur la grille, Maverick Viñales, chaussé de MICHELIN Power Slick Soft à l’avant et Hard à l’arrière, a bouclé le premier des 27 tours en huitième position. Auteur d’une incroyable remontée, il s’est emparé de la tête au huitième tour. Le pilote officiel Yamaha a alors enchaîné une série de tours rapides lui permettant de creuser rapidement l’écart sur ses poursuivants. Il comptait plus de trois seconds d’avance à dix tours du drapeau à damier. Il a signé le meilleur tour en course en 1.29.632 lors du 10ème tour. Il s’est imposé avec 1,5 seconde d’avance sur son dauphin, Andrea Iannone.

C’est sa première victoire depuis le Grand Prix de France 2017, sa cinquième de sa carrière en catégorie reine. Il a permis ainsi à Yamaha de renouer avec le succès, le constructeur japonais n’avait pas gagné depuis le Grand Prix des Pays à Assen en 2017 avec Valentino Rossi.

Si Viñales n’a pas été inquiété par ses concurrents pour la victoire, la bagarre pour la deuxième place a été splendide entre Andrea Iannone, Andrea Dovizioso, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP / Michelin), Alvaro Bautista, remplaçant de Jorge Lorenzo chez Ducati, Alex Rins (Ecstar Suzuki Team / Michelin) et le local de l’étape Jack Miller (Alma Pramac Racing / Michelin) qui a bouclé le premier tour en tête de son Grand Prix national.

Valentino Rossi, Alvaro Bautista, Andrea Dovizioso et Andrea Iannone se sont, tour à tour, emparés de la deuxième place, la bataille était fantastique, chacun défendant âprement sa position.

Les positions pour le podium se sont figées à quelques tours de l’arrivée. Andrea Iannone a réussi à se hisser à la deuxième place devant Andrea Dovizioso au 23ème tour et a conservé cette position jusqu’à la ligne d’arrivée.

Alvaro Bautista s’est classé quatrième alors qu’Alex Rins a enlevé la cinquième place aux dépens de Valentino Rossi dans le dernier tour.

Jack Miller a terminé septième et premier pilote Indépendant. Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS / Michelin), Aleix Espargaro (Aprilia Racing Team Gresini /Michelin) et Bradly Smith (Red Bull KTM Factory Racing / Michelin) ont complété le Top 10.

Auteur d’une cinquième pole consécutive à Phillip Island, le nouveau champion du monde 2018, Marc Márquez (Repsol Honda Team / Michelin) a été contraint à l’abandon suite à un contact dès le 6ème tour avec Johann Zarco (Monster Yamaha Tech 3 / Michelin) qui a entrainé la chute du pilote Français à haute vitesse.

Coté pneus, quatre des six spécifications proposées par Michelin ont été utilisées. Seuls les MICHELIN power Slick Hard à l’avant et Medium à l’arrière n’ont pas été plébiscités.

tyre choice

Grâce à sa deuxième place, Andrea Dovizioso conforte sa deuxième position au classement général avec 15 points d’avance sur Valentino Rossi, troisième.

Prochaine course : Shell Malaysia Motorcycle Grand Prix, du 2 au 4 novembre

FIA Formula E

Jean-Eric Vergne conserve son titre en Formula E

Jean-Eric Vergne (DS Techeetah/Michelin) est le premier double champion de l’histoire de la Formula E. Le Français a conservé son titre à l’issue des deux courses de New York (USA) remportées par Sébastien Buemi (Nissan e.dams/Michelin) et Robin Frijns (Envision Virgin Racing/Michelin). L’équipe DS Techeetah/Michelin est championne Teams.

Un podium 100% Michelin aux 24 Heures du Nürburgring

Michelin a monopolisé le podium de la 47e édition des 24 Heures du Nürburgring avec trois marques différentes. L’Audi R8 LMS N°4 (Kaffer/Stippler/Vervisch/Vanthoor) du Team Phoenix s’est imposée devant la Porsche 911 GT3-R N°911 du Manthey Racing (Bamber/Estre/Christensen/Vanthoor) et la Mercedes-AMG GT3 N°3 du Team Black Falcon (Buhk/Haupt/Jaeger/Stolz).

FIA Formula E

Vergne (DS Techeetah/Michelin) gagne à Berne

Qualifié en pole position, Jean-Eric Vergne (DS Techeetah/Michelin) a remporté l’E-Prix de Berne (Suisse) et conforte sa place de leader au championnat avant les deux dernières courses de la saison à New York. Mitch Evans (Panasonic Jaguar Racing) et Sébastien Buemi (Nissan e.dams) complètent le podium devant André Lotterer (DS Techeetah).

FIA Formula E

ABB FIA Formula E - 2019 Julius Baer Swiss E-Prix - Racecard

Tout ce que vous devez savoir au sujet de l'E-Prix de Berne. Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2018