menu

MOTOGP™

MotoGP™: Lorenzo (Ducati Team/Michelin) confirme en Catalogne

Jorge Lorenzo (Ducati Team) a remporté le Gran Premi Monster Energy de Catalunya, septième épreuve du Championnat du Monde MotoGPTM, sur le circuit de Barcelona-Catalunya. Le Majorquin s’impose pour la seconde fois consécutive avec Ducati, en devançant le leader du championnat Marc Marquez (Repsol Honda Team/Michelin) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP/Michelin).

MOTOGP™

MotoGP™ - Gran Premi Monster Energy de Catalunya - Racecard (FR)

Tout ce que vous devez savoir au sujet du Gran Premi Monster Energy de Catalunya.Cliquez sur la photo pour télécharger notre racecard.

MOTOGP™

MotoGP : rendez-vous au pays du Soleil Levant

Le championnat du monde MotoGPTM entame sa tournée outre-mer avec le Japon et le Motul Grand Prix of Japan, 15ème épreuve de la saison. Trois courses vont s’enchaîner en trois semaines avec l’Australie et la Malaisie. Marc Marquez (Repsol Honda Team), leader du championnat, Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) figurent comme principaux favoris dans la course au titre.

Leader du championnat avec cinq victoires dont deux consécutives à Misano et Aragon, Marc Marquez se présente comme le favori au titre. Le champion en titre, couronné il y a un an à Motegi, dispose de 16 points d’avance sur Andrea Dovizioso, seulement septième à Aragon.

Même s’il ne peut pas espérer être couronné dès le Japon, Marc Marquez entend bien marquer de gros points pour accentuer son avance au classement général et coiffer une sixième couronne mondiale le plus tôt possible.

Deuxième, Andrea Dovizioso, défendra ses chances d’enlever un premier titre. Le pilote Ducati avait terminé deuxième au Japon l’an dernier derrière Marc Marquez. Il tentera de succéder à Casey Stoner, dernier vainqueur sur une Ducati en 2010.

Troisième avec 28 points de retard, Maverick Viñales, qualifié en pole position à Aragon, a rallié l’arrivée au pied du podium, laissant filer de précieux points.

Son coéquipier, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) a fait sensation à Aragon. Encore convalescent, le nonuple champion du monde a réussi à se qualifier en première ligne et à franchir la ligne d’arrivée en cinquième position, 24 jours seulement après sa double fracture tibia/péroné. Avec 56 points de retard sur Marquez, Rossi, actuellement cinquième, reste mathématiquement dans la course au titre.

Quatrième avec deux points d’avance sur Rossi, Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) détient toujours le plus grand nombre de succès à Motegi avec cinq victoires (1 en 125cc, 1 en 250cc et 3 en MotoGP). C’est un sérieux candidat à la victoire.

Derrière, Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), qui s’était illustré pour la toute première fois de sa carrière au Japon (2011), occupe toujours la sixième position du classement général. Arrivé neuvième du précédent GP, le Français continue de faire office de meilleur rookie et premier pilote indépendant. Ses deux principaux adversaires Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing), qui n’avait pas pu faire mieux que 20ème en Aragón, et Cal Crutchlow (LCR Honda), victime d’une chute, pointent respectivement à 22 et 25 points du Français.

Deuxième à Aragon, Jorge Lorenzo (Ducati Team), visera un nouveau podium au Japon et pourquoi pas une première victoire avec Ducati.

Les pneus MICHELIN Power Slicks avant, soft, medium et hard, ont un design symétrique, alors que les pneus arrière sont asymétriques avec un côté droit renforcé en raison de virages à droite plus nombreux. Les gommes de tous ces pneus ont été spécifiquement sélectionnées pour les exigences de cette piste. Le mauvais temps est toujours possible au Japon en Octobre, les MICHELIN Power Rain sont disponibles en version soft et medium pour l’avant et en extra soft et soft pour l’arrière, tous ces pneus ayant un design symétrique.

La première séance d’essais libres du Motul Grand Prix of Japan se tiendra vendredi 13 octobre à partir de 9h55 (2h55 heure française).

24H du Mans

Toyota triomphe avec Michelin au Mans.

La 20e tentative fut la bonne pour Toyota qui a enfin remporté les 24 Heures du Mans,  avec le double Champion du monde de F1, Fernando Alonso, et ses équipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima (Toyota TS050 Hybrid N°8). Toyota Gazoo Racing a même signé un doublé avec Conway/Lopez/Kobayashi.  Michelin en délivrant des performances gagnantes, jusqu’à la ligne d’arrivée, signe sa 21ème victoire consécutive au Mans depuis 1998. En LM GTE Pro et Am, Porsche et Michelin ont dominé avec la N°92 (Christensen/Vanthoor/Estre) et la N°77 (Campbell/Ried/Andlauer).

24H du Mans

Les Toyota/Michelin solides leaders

Les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont passé sans encombre la nuit des 24 Heures du Mans et comptent 9 tours d’avance sur leurs concurrentes. La N°8 (Nakajima/Buemi/Alonso) a repris la tête au petit jour. Il n’y a eu aucun changement parmi les leaders LM P2 (Oreca 26), LM GTE Pro (Porsche/Michelin 92) et LM GTE Am (Porsche/Michelin 77) depuis hier soir.

24H du Mans

Toyota/Michelin en tête après 6 heures de course

Un quart de cette 86e édition des 24 Heures du Mans a été parcouru et les deux Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont une avance conséquente sur la concurrence. Michelin est leader avec Porsche en LM GTE Pro et Am, et figure sur le podium provisoire en LM P2.

24H du Mans

Des pneus Michelin plus constants que le règlement !

Invaincu aux 24 Heures du Mans depuis 1998, Michelin doit cette série de succès à des pneumatiques constants dans la performance, capables d’enchaîner les relais sans perdre de leur efficacité jusqu’à la ligne d’arrivée. Des qualités très attendues par les partenaires de Michelin pour cette 86e édition.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Palmarès 2017

FIA Formula E

Courses & développement durable