menu

FIA WRC

FIA WRC - Rally Italia Sardegna - Racecard (FR)

Tout ce que vous devez savoir au sujet du Rally Italia Sardegna avec notre racecard.Cliquez sur la photo pour la télécharger

FIA WRC

Thierry Neuville gagne au Portugal

Après le Rallye de Suède en février, Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) a remporté le Rallye du Portugal 2018 et prend les commandes du championnat Pilotes. Les pilotes Ford M-Sport/Michelin Elfyn Evans et Teemu Suninen complètent le podium.

FIA WRC

Neuville bat Ogier pour 7/10e de seconde en Sardaigne

Le leader du championnat Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) a remporté son duel face au quintuple Champion du monde Sébastien Ogier (Ford/Michelin) pour s’imposer avec 7/10e de seconde d’avance au Rallye d’Italie-Sardaigne. Esapekka Lappi (Toyota/Michelin) complète le podium.

Les deux leaders du championnat nous ont offert un final à couper le souffle au Rallye d’Italie-Sardaigne, 7e manche du Championnat du monde des Rallyes FIA 2018. Au départ de l’ultime spéciale, Sébastien Ogier comptait 8/10e de seconde d’avance sur Thierry Neuville. Dans un dernier rush, le pilote Hyundai/Michelin a arraché la victoire pour 7/10e de seconde, soit le 3e plus petit écart enregistré depuis la création du championnat en 1973 !

C’est d’abord la pluie qui est venue semer le trouble sur la 1ère étape. Des conditions boueuses et glissantes dont a profité Sébastien Ogier pour reprendre les rênes du rallye à l’issue de l’ES6 au volant de sa Ford Fiesta RS WRC chaussée de pneumatiques LTX Force S5 soft.

Au vu des conditions maussades, assez inhabituelles sur ce rallye, le pneu Michelin soft fut le choix principal des pilotes WRC vendredi sur les spéciales les plus cassantes de la saison, puis samedi sur les longues spéciales caillouteuses de Monte di Alia et Monte Lerno, où le pneu Michelin S5 a pu démontrer son excellente longévité et toute sa robustesse.

Après l’abandon d’Ott Tanak (Toyota/Michelin) suite à un jump dans l’ES9, Sébastien Ogier et Thierry Neuville, les deux leaders du championnat, se sont livrés à un duel d’une rare intensité. Le pilote Belge est revenu sur le Champion du monde à coup de secondes, pour se retrouver à 8/10e de seconde au départ de la Power Stage (6,96 km).

Mais avant cette dernière spéciale, suiveurs et fans du WRC ont vécu un moment très angoissant quand Julien Ingrassia, copilote d’Ogier, a oublié son carnet de bord à l’arrivée de l’ES19 ! Un évènement similaire avait eu lieu au Rallye de Suède 2001 avec Luis Moya (copilote de Sainz). C’est alors Nicky Grist (copilote de McRae) qui le lui avait rapporté. Et ce week-end, c’est le copilote de Tanak, Martin Jarveoja, qui a ramené le précieux sésame au malheureux Julien...

Dans la dernière spéciale donc, Thierry Neuville a tout donné – améliorant le meilleur chrono de l’an passé de 17 secondes sur 6,96 km, soit 17,5 mètres ! – pour remporter sa 3e victoire de la saison pour 7/10e de seconde sur Sébastien Ogier, soit le même écart que sa victoire en Argentine 2017 face à Elfyn Evans !

Les deux équipiers Finlandais de Toyota Gazoo Racing, Esapekka Lappi et Jari-Matti Latvala, ont eux aussi bataillé fort pour la 3e place du classement général. C’est finalement Lappi qui a eu l’honneur de monter sur le podium final, après le retrait de Latvala (alternateur) sur la liaison finale samedi soir.

Hayden Paddon (Hyundai/Michelin) et Mads Ostberg (Citroën/Michelin) complètent le top 5 après là-aussi une belle bagarre. Andreas Mikkelsen (Hyundai/Michelin) a dominé le début de course avant un problème de boîte à vitesses. Nouvelle victoire de Skoda Motorsport, Michelin et Jan Kopecky en WRC2 où la concurrence était redoutable entre quatre manufacturiers de pneumatiques.

Thierry Neuville et Sébastien Ogier ont chacun remporté trois victoires cette saison, mais Neuville compte 27 points d’avance au championnat. C’est désormais la trêve estivale. Le WRC reprendra fin juillet (26-29) avec le rallye le plus fou de l’année, le mythique Rallye de Finlande.

MOTOGP™

MotoGP™: Lorenzo (Ducati Team/Michelin) confirme en Catalogne

Jorge Lorenzo (Ducati Team) a remporté le Gran Premi Monster Energy de Catalunya, septième épreuve du Championnat du Monde MotoGPTM, sur le circuit de Barcelona-Catalunya. Le Majorquin s’impose pour la seconde fois consécutive avec Ducati, en devançant le leader du championnat Marc Marquez (Repsol Honda Team/Michelin) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP/Michelin).

24H du Mans

Toyota triomphe avec Michelin au Mans.

La 20e tentative fut la bonne pour Toyota qui a enfin remporté les 24 Heures du Mans,  avec le double Champion du monde de F1, Fernando Alonso, et ses équipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima (Toyota TS050 Hybrid N°8). Toyota Gazoo Racing a même signé un doublé avec Conway/Lopez/Kobayashi.  Michelin en délivrant des performances gagnantes, jusqu’à la ligne d’arrivée, signe sa 21ème victoire consécutive au Mans depuis 1998. En LM GTE Pro et Am, Porsche et Michelin ont dominé avec la N°92 (Christensen/Vanthoor/Estre) et la N°77 (Campbell/Ried/Andlauer).

24H du Mans

Les Toyota/Michelin solides leaders

Les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont passé sans encombre la nuit des 24 Heures du Mans et comptent 9 tours d’avance sur leurs concurrentes. La N°8 (Nakajima/Buemi/Alonso) a repris la tête au petit jour. Il n’y a eu aucun changement parmi les leaders LM P2 (Oreca 26), LM GTE Pro (Porsche/Michelin 92) et LM GTE Am (Porsche/Michelin 77) depuis hier soir.

24H du Mans

Toyota/Michelin en tête après 6 heures de course

Un quart de cette 86e édition des 24 Heures du Mans a été parcouru et les deux Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont une avance conséquente sur la concurrence. Michelin est leader avec Porsche en LM GTE Pro et Am, et figure sur le podium provisoire en LM P2.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Palmarès 2017

FIA Formula E

Courses & développement durable