menu

FIA WRC

Neuville bat Ogier pour 7/10e de seconde en Sardaigne

Le leader du championnat Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) a remporté son duel face au quintuple Champion du monde Sébastien Ogier (Ford/Michelin) pour s’imposer avec 7/10e de seconde d’avance au Rallye d’Italie-Sardaigne. Esapekka Lappi (Toyota/Michelin) complète le podium.

FIA WRC

FIA WRC - Rally Italia Sardegna - Racecard (FR)

Tout ce que vous devez savoir au sujet du Rally Italia Sardegna avec notre racecard.Cliquez sur la photo pour la télécharger

FIA WRC

Neuville prend sa revanche en Suède

Leader malheureux en 2017, Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin) a remporté la 66e édition Rallye de Suède devant Craig Breen (Citroën C3 WRC/Michelin) et son équipier Andreas Mikkelsen. Pénalisé par sa position sur la piste, Sébastien Ogier (Ford Fiesta RS WRC/Michelin) n’a pu faire mieux qu’une 10e place finale.

Pour gagner en Suède cette année, il ne fallait pas avoir signé un bon résultat au Rallye Monte-Carlo. C’est bien simple : le top-3 de Monaco qui s’élançait donc aux avant-postes vendredi sur les pistes enneigées du Finnskogen - Sébastien Ogier, Ott Tanak et Jari-Matti Latvala -, a conclu le Rallye de Suède aux 10e, 9e et 7e places.

Vendredi matin, les spéciales norvégiennes étaient recouvertes d’une belle couche de neige fraîche. Les trois ou quatre premières voitures en piste ont donc joué les chasse-neiges et perdu environ une seconde par kilomètre sur leurs concurrents qui partaient au-delà de la 5e position.

Et pour les lauréats du Monte-carlo, ce fut même la double peine puisqu’ils ont de nouveau balayé les pistes samedi et dimanche ! En effet, mal classés vendredi soir, ils sont repartis aux avant-postes samedi matin car pour les pilotes WRC, le règlement FIA inverse les positions de départs du classement général les 2e et 3e jours...

Cinquième sur la route vendredi, Thierry Neuville avait une position qui lui permettait d’exprimer tout son talent sur cette surface où il excelle depuis 2012 et d’exploiter le grip incroyable offert par les pneus Michelin X-Ice North et leurs 384 clous. L’an passé, le Belge était leader avec 43.3 secondes d’avance sur le quadruple vainqueur Latvala quand il a commis une énorme « bourde » dans la Superspéciale de Karlstad.

Cette année, Thierry Neuville a pris une belle revanche. En tête devant ses deux équipiers Mikkelsen et Paddon, et sous la menace des pilotes Citroën Breen et Ostberg vendredi soir, il s’est peu à peu détaché samedi, grâce notamment à trois meilleurs temps l’après-midi, dont un dans Vargasen où il a effectué un saut spectaculaire sur le célèbre jump de Colin’s Crest...Thierry Neuville, 3e non-Scandinave à remporter le Rallye de Suède depuis 1950, prend les rênes du championnat Pilotes.

Derrière, la bataille fut incroyable entre Hyundai/Michelin (Mikkelsen, Paddon) et Citroën/Michelin (Breen, Ostberg) pour les dernières marches du podium. L’Irlandais Craig Breen (2e) n’a rien lâché face au Norvégien Mikkelsen (3e) et signe son meilleur résultat en WRC. On s’attendait à un duel Ostberg / Paddon pour les places d’honneur, mais Esapekka Lappi (4e, Toyota Yaris WRC/Michelin) a coiffé le Norvégien et le Néo-Zélandais dimanche matin. Jari-Matti Latvala et Ott Tanak, deux sérieux candidats à la victoire, ont échoué aux 7e et 9e rangs.

C’est un rallye à oublier pour l’équipe M-Sport/Ford. Le meilleur représentant, le jeune Finlandais Teemu Suninen, a terminé à la 8e place. Sébastien Ogier (10e) a sauvé l’honneur avec 4 points de bonus dans la Power Stage et Elfyn Evans (11e) a perdu du temps dans l’ES4. Parmi les pilotes WRC qui ont évolué pendant trois jours à 120 km/h de moyenne entre les murs de neige, Kris Meeke (Citroën) fut le seul à recourir au « Rally2 » après un contact avec un mur de neige et un turbo endommagé.

En WRC2, le Japonais Takamoto Katsuta, protégé de Toyota Gazoo Racing, a surpris tout le monde en dominant les pilotes scandinaves Pontus Tidemand et Ole-Christian Veiby sur leurs terres. C’est la première grande victoire de catégorie en rallye mondial d’un Japonais depuis Toshihiro Arai au Rallye de Nouvelle-Zélande 2007.

Prochaine manche, le Rallye du Mexique (8-11 mars) où le nonuple Champion du monde Sébastien Loeb effectuera son grand come-back

MOTOGP™

MotoGP™: Lorenzo (Ducati Team/Michelin) confirme en Catalogne

Jorge Lorenzo (Ducati Team) a remporté le Gran Premi Monster Energy de Catalunya, septième épreuve du Championnat du Monde MotoGPTM, sur le circuit de Barcelona-Catalunya. Le Majorquin s’impose pour la seconde fois consécutive avec Ducati, en devançant le leader du championnat Marc Marquez (Repsol Honda Team/Michelin) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP/Michelin).

24H du Mans

Toyota triomphe avec Michelin au Mans.

La 20e tentative fut la bonne pour Toyota qui a enfin remporté les 24 Heures du Mans,  avec le double Champion du monde de F1, Fernando Alonso, et ses équipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima (Toyota TS050 Hybrid N°8). Toyota Gazoo Racing a même signé un doublé avec Conway/Lopez/Kobayashi.  Michelin en délivrant des performances gagnantes, jusqu’à la ligne d’arrivée, signe sa 21ème victoire consécutive au Mans depuis 1998. En LM GTE Pro et Am, Porsche et Michelin ont dominé avec la N°92 (Christensen/Vanthoor/Estre) et la N°77 (Campbell/Ried/Andlauer).

24H du Mans

Les Toyota/Michelin solides leaders

Les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont passé sans encombre la nuit des 24 Heures du Mans et comptent 9 tours d’avance sur leurs concurrentes. La N°8 (Nakajima/Buemi/Alonso) a repris la tête au petit jour. Il n’y a eu aucun changement parmi les leaders LM P2 (Oreca 26), LM GTE Pro (Porsche/Michelin 92) et LM GTE Am (Porsche/Michelin 77) depuis hier soir.

24H du Mans

Toyota/Michelin en tête après 6 heures de course

Un quart de cette 86e édition des 24 Heures du Mans a été parcouru et les deux Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont une avance conséquente sur la concurrence. Michelin est leader avec Porsche en LM GTE Pro et Am, et figure sur le podium provisoire en LM P2.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Palmarès 2017

FIA Formula E

Courses & développement durable