menu

FIA WRC

Neuville bat Ogier pour 7/10e de seconde en Sardaigne

Le leader du championnat Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) a remporté son duel face au quintuple Champion du monde Sébastien Ogier (Ford/Michelin) pour s’imposer avec 7/10e de seconde d’avance au Rallye d’Italie-Sardaigne. Esapekka Lappi (Toyota/Michelin) complète le podium.

FIA WRC

FIA WRC - Rally Italia Sardegna - Racecard (FR)

Tout ce que vous devez savoir au sujet du Rally Italia Sardegna avec notre racecard.Cliquez sur la photo pour la télécharger

FIA WRC

Ogier remporte la bataille mexicaine

Sous une chaleur écrasante, Sébastien Ogier (Ford/Michelin) a remporté sa 4e victoire au Rallye du Mexique où il avait débuté sa carrière mondiale il y a dix ans. Dani Sordo (Hyundai/Michelin) et Kris Meeke (Citroën/Michelin) complètent le podium. De retour en WRC après trois ans d’absence, Sébastien Loeb a créé la sensation en prenant la tête à l’issue de l’ES11.

Comme l’an passé, Sébastien Ogier n’était pas « balayeur » au cours de la 1ère étape mexicaine. C’est en effet en 2e position, derrière le leader du championnat Thierry Neuville, que le pilote Ford/Michelin a évolué vendredi. Un maigre avantage qui lui a permis de rester au contact des hommes de tête à l’issue de la 1ère journée dominée par l’Espagnol Dani Sordo et le revenant Sébastien Loeb, tous deux idéalement placés sur la route.

Au volant de sa Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin, Dani a parfaitement su exploiter sa 10e position sur la route pour remporter deux spéciales et rentrer en tête à Leon avec 7.2 secondes d’avance sur Loeb, et 11 secondes sur Ott Tanak (Toyota/Michelin).

Malgré trois saisons loin du WRC et une dernière apparition au Mexique qui remontait à 2012, le nonuple Champion du monde a encore bluffé tout le monde par son talent. Samedi matin, après un meilleur temps dans l’ES11, Sébastien Loeb a carrément pris les rênes du rallye et, à 44 ans révolus, jouait pour une 79e victoire mondiale.

Mais dans l’ES14, le leader s’est arrêté pour changer une roue et a perdu plus de deux minutes. Même mésaventure pour Dani Sordo dans cette même spéciale. Mais l’Espagnol a décidé de poursuivre sa route, et grâce à la robustesse des pneus Michelin LTX Force, n’a concédé que 30 secondes.

Ces deux événements, conjugués aux soucis moteur de Tanak, ont propulsé Sébastien Ogier et Kris Meeke dans une féroce bagarre pour la victoire. Bagarre finalement remportée par Ogier après un tête-à-queue du vainqueur 2017 dans l’ES15. Dimanche matin, le Britannique a perdu sa 2e place face à Sordo en effectuant un demi-tonneau dans l’ES20.

Sébastien Ogier s’impose pour la 4e fois au Rallye du Mexique et reprend la tête du championnat Pilotes à Thierry Neuville. Comme prévu, le pilote belge a perdu beaucoup de temps à cause du balayage. Il a aussi connu quelques soucis techniques pour conclure à la 6e place, derrière Loeb et son équipier Andreas Mikkelsen (4e, Hyundai/Michelin) auteur d’une course discrète.

Les Toyota Yaris WRC/Michelin ont connu des problèmes mécaniques. Ott Tanak était 3e avant de parcourir l’ES11 au ralenti. Jari-Matti Latvala a terminé à la 8e place et Esapekka Lappi est sorti de la piste vendredi après-midi. Sortie de route également pour Elfyn Evans (Ford/Michelin), contraint à l’abandon

AV2018030110_TIDEMAND

Nouvelle victoire de Skoda/Michelin en catégorie WRC2 avec le Suédois Pontus Tidemand assortie d’une 7e place au classement général. Les deux Ford Fiesta R5/Michelin de Gus Greensmith et de Pedro Heller complètent le podium.

MOTOGP™

MotoGP™: Lorenzo (Ducati Team/Michelin) confirme en Catalogne

Jorge Lorenzo (Ducati Team) a remporté le Gran Premi Monster Energy de Catalunya, septième épreuve du Championnat du Monde MotoGPTM, sur le circuit de Barcelona-Catalunya. Le Majorquin s’impose pour la seconde fois consécutive avec Ducati, en devançant le leader du championnat Marc Marquez (Repsol Honda Team/Michelin) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP/Michelin).

24H du Mans

Toyota triomphe avec Michelin au Mans.

La 20e tentative fut la bonne pour Toyota qui a enfin remporté les 24 Heures du Mans,  avec le double Champion du monde de F1, Fernando Alonso, et ses équipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima (Toyota TS050 Hybrid N°8). Toyota Gazoo Racing a même signé un doublé avec Conway/Lopez/Kobayashi.  Michelin en délivrant des performances gagnantes, jusqu’à la ligne d’arrivée, signe sa 21ème victoire consécutive au Mans depuis 1998. En LM GTE Pro et Am, Porsche et Michelin ont dominé avec la N°92 (Christensen/Vanthoor/Estre) et la N°77 (Campbell/Ried/Andlauer).

24H du Mans

Les Toyota/Michelin solides leaders

Les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont passé sans encombre la nuit des 24 Heures du Mans et comptent 9 tours d’avance sur leurs concurrentes. La N°8 (Nakajima/Buemi/Alonso) a repris la tête au petit jour. Il n’y a eu aucun changement parmi les leaders LM P2 (Oreca 26), LM GTE Pro (Porsche/Michelin 92) et LM GTE Am (Porsche/Michelin 77) depuis hier soir.

24H du Mans

Toyota/Michelin en tête après 6 heures de course

Un quart de cette 86e édition des 24 Heures du Mans a été parcouru et les deux Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont une avance conséquente sur la concurrence. Michelin est leader avec Porsche en LM GTE Pro et Am, et figure sur le podium provisoire en LM P2.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Palmarès 2017

FIA Formula E

Courses & développement durable