menu

24H du Mans

Toyota triomphe avec Michelin au Mans.

La 20e tentative fut la bonne pour Toyota qui a enfin remporté les 24 Heures du Mans,  avec le double Champion du monde de F1, Fernando Alonso, et ses équipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima (Toyota TS050 Hybrid N°8). Toyota Gazoo Racing a même signé un doublé avec Conway/Lopez/Kobayashi.  Michelin en délivrant des performances gagnantes, jusqu’à la ligne d’arrivée, signe sa 21ème victoire consécutive au Mans depuis 1998. En LM GTE Pro et Am, Porsche et Michelin ont dominé avec la N°92 (Christensen/Vanthoor/Estre) et la N°77 (Campbell/Ried/Andlauer).

24H du Mans

Les Toyota/Michelin solides leaders

Les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont passé sans encombre la nuit des 24 Heures du Mans et comptent 9 tours d’avance sur leurs concurrentes. La N°8 (Nakajima/Buemi/Alonso) a repris la tête au petit jour. Il n’y a eu aucun changement parmi les leaders LM P2 (Oreca 26), LM GTE Pro (Porsche/Michelin 92) et LM GTE Am (Porsche/Michelin 77) depuis hier soir.

24H du Mans

Porsche offre une 20e victoire d’affilée à Michelin au Mans

La Porsche 919 Hybrid N°2 de Timo Bernhard, Earl Bamber et Brendon Hartley a remporté la 85e édition des 24 Heures du Mans et offert une 20e victoire consécutive à Michelin sur cette course mythique. L’édition 2017 restera dans les annales pour l’hécatombe qu’il y eût parmi les prototypes hybrides LMP1. Deux prototypes LMP2 (Oreca N°38 et N°13) complètent le podium final. Michelin a signé le triplé en LMGTE Am et livré un superbe duel jusqu’au drapeau à damier en LM GTE Pro.

Les cinq prototypes LMP1 hybrides engagés par Toyota Gazoo Racing et Porsche Team ont connu des ennuis mécaniques, peut-être dus à une chaleur caniculaire sur la Sarthe tout au long de cette 85e édition suivie par 258 500 spectateurs.

La Porsche 919 Hybrid N°2 a été rentrée à son box à 18h30 pour changer le système hybride de l’essieu avant, imitée par la Toyota TS050 Hybrid N°8 (Buemi/Davidson/Nakajima) quatre heures plus tard pour un problème similaire.

Puis, en l’espace de 30 minutes, aux alentours de minuit, Toyota Gazoo Racing a perdu ses deux voitures de tête : la N°7 (Conway/Kobayashi/Sarrazin) sur un problème d’embrayage et la N°9 (Lapierre/Kunimoto/Lopez) endommagée après avoir été percutée par un concurrent. Cruel pour Toyota qui avait déjà vécu un désastre en 2016. L’équipe nippone pourra se consoler avec un record du tour le plus rapide au Mans (3min14s791, 251,88 km/h de moyenne, Kobayashi), la pole position et le meilleur tour en course (3min18s604, Buemi).

La Porsche 919 Hybrid N°1 (Jani/Lotterer/Tandy) a mené la course pendant plus de 10 heures devant des prototypes LMP2. Alors qu’elle comptait 13 tours d’avance (177 km), elle s’est retrouvée au ralenti puis immobilisée en bord de piste à 11h10, incapable de regagner son stand (moteur). A 11h53, c’est un prototype LMP2, l’Oreca-Gibson N°38 du team Jackie Chan Racing, qui menait les 24 Heures du Mans devant trois autres LMP2. Incroyable !

Mais la Porsche/Michelin N°2, repartie 56e après plus d’une heure d’intervention la veille au soir, était revenue dans le top-5. A une heure de l’arrivée, Timo Bernhard a pris la tête de la course pour couper la ligne d’arrivée en vainqueur avec ses équipiers Earl Bamber et Brendon Hartley. Porsche et Michelin remportent leur 3e victoire d’affilée au Mans, c’est la 19e victoire de Porsche et la 20e consécutive pour Michelin.

_G7A2550

Une fois de plus, la course fut aussi spectaculaire qu’indécise en catégorie LMGTE Pro. Elle a commencé à se décanter au petit matin, laissant quatre véhicules de quatre marques différentes en découdre jusqu’au drapeau à damier. Le dernier mot est revenu à l’Aston Martin Vantage N°97 (Turner/Adam/Serra) après un duel époustouflant avec la Corvette/Michelin N°63 (Magnussen/Garcia/Taylor).

Michelin a signé un triplé en catégorie LM GTE Am avec trois Ferrari 488 GTE : la N°84 JMW Motorsport (Smith/Stevens/Vanthoor), la N°55 Spirit of Race (Flohr/Castellacci/Beretta) et la N°62 Scuderia Corsa (Mok/Sawa/Griffin).

Enfin, il convient de conclure sur la prestation des prototypes LMP2 dont les deux leaders montent sur le podium final des 24 Heures du Mans : l’Oreca-Gibson N°38 (Tung/Laurent/Jarvis) et la Vaillante-Rebellion N°13 (Piquet Jr/Heinemeier-Hansson/Beche).

Rendez-vous en 2018 pour la 86e édition de la plus belle course de sport automobile au monde.

FIA Formula E

Vergne et Audi Sport, Champions avec Michelin

Le Français Jean-Eric Vergne et le team Audi Sport Abt Schaeffler/Michelin ont été sacrés Champions de Formula E 2017/2018 à l’issue de l’E-Prix de New York City. La saison 5 débutera à Riyad (Arabie Saoudite) le 15 décembre 2018 avec de toutes nouvelles monoplaces électriques toujours équipées par Michelin.

MOTOGP™

MotoGP™ : Márquez (Repsol Honda Team / Michelin), roi du Sachsenring

En remportant le Pramac Motorrad Grand Prix Deutschland, neuvième épreuve du championnat du monde MotoGPTM, Marc Márquez (Repsol Honda Team / Michelin) a signé sa neuvième victoire consécutive sur le circuit du Sachsenring et la sixième d’affilée en catégorie reine, toutes acquises depuis la pole position. Les deux pilotes Movistar Yamaha MotoGP / Michelin, Valentino Rossi et Maverick Viñales ont complété le podium.

FIA Formula E

ABB Formula E - ePrix de New York - Racecard

Tout ce que vous devez savoir au sujet de l'ePrix de New York en téléchargeant notre racecard.Cliquez sur la photo pour la télécharger.

MOTOGP™

MotoGP™ - Pramac Motorrad Grand Prix Deutschland - Racecard

Tout ce que vous devez savoir au sujet du Pramac Motorrad Grand Prix Deutschland en téléchargeant notre racecardCliquez sur la photo pour la télécharger.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Palmarès 2017

FIA Formula E

Courses & développement durable