FIA WRC

Doublé Hyundai/Michelin en Sardaigne

L’Espagnol Dani Sordo (Hyundai i20 WRC/Michelin) a remporté sa seconde victoire consécutive au Rallye d’Italie-Sardaigne en devançant son équipier Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) et Sébastien Ogier (Toyota/Michelin).

FIA WRC

Evans (Toyota/Michelin) vainqueur en Turquie

Quelques heures avant leur troisième triomphe aux 24 Heures du Mans, Toyota et Michelin avaient déjà remporté une épreuve mondiale, le Rallye de Turquie, avec le Gallois Elfyn Evans et sa Toyota Yaris WRC chaussée de pneumatiques Michelin LTX Force. Michelin et Toyota ont signé leur 120e podium en WRC.

FIA WRC

Sébastien Ogier s’offre un 7e titre avec Michelin

Vainqueur du Rallye de Monza, Sébastien Ogier a remporté sa 47e victoire et son 7e titre mondial avec Michelin. Le manufacturier de pneumatiques français quitte le Championnat du monde des Rallyes FIA avec un palmarès éloquent de 347 victoires, 1037 podiums et 58 titres mondiaux conquis depuis 1973 grâce à ses innovations technologiques et aux relations privilégiées avec ses partenaires et pilotes.

Le Rallye de Monza avait été ajouté au calendrier WRC 2020 suite aux nombreuses annulations d’épreuves en raison de la pandémie du Coronavirus. Mais début décembre, dans la région milanaise et sur les contreforts alpins, la météo fut très hivernale et les concurrents ont évolué sur des routes enneigées, verglacées, détrempées et boueuses. Ce fut un véritable « Monte-Carlo » bis avec des choix de pneus délicats et déterminants.

Michelin avait parfaitement anticipé ces conditions difficiles en ajoutant des pneus neige Pilot Sport Alpin à son paquetage initial composé de pneus Pilot Sport H5 (hard), Pilot Sport S6 (soft) et Pilot Sport FW3 (pluie). En catégorie WRC2 et WRC3, les partenaires de Michelin disposaient de pneus neige Pilot Sport NA00 en complément des produits de la gamme « compétition-client ».

Le Rallye de Monza, ainsi que les championnats Pilotes et Constructeurs 2020, ont basculé samedi matin dans la spéciale n°11 quand le leader du championnat Elfyn Evans (Toyota/Michelin) est sorti de la route sur une portion enneigée. Le Gallois a perdu tout espoir de décrocher son premier titre mondial, mais dans un geste sportif héroïque, il s’est précipité pour faire ralentir son équipier et rival pour le titre Sébastien Ogier avant ce virage extrêmement glissant.

Sébastien Ogier, qui venait de prendre la tête de l’épreuve sur sa Toyota Yaris WRC équipées de pneus Michelin FW3, pouvait alors filer vers un nouveau titre mondial, son premier avec Toyota après avoir été sacré sur Volkswagen et Ford. Le Français a remporté sa 47e victoire, signé son 77e podium et décroché son 7e titre mondial Pilotes avec Michelin.

Le championnat Constructeurs 2020 a lui aussi basculé dans la spéciale n°11 car le double podium des Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin offert par Ott Tanäk (2e) et Dani Sordo (3e) a permis à la marque sud-coréenne Hyundai de conserver le titre Constructeurs. Michelin remporte ainsi son 30e titre mondial Constructeurs en Rallye depuis 1973.

Mads Ostberg and Torstein Eriksen WRC2

Michelin a aussi décroché les titres Pilotes en WRC2 (Mads Ostberg, Citroën) et WRC3 (Jari Huttunen, Hyundai) dans des catégories très concurrentielles entre pneumaticiens.

Michelin quitte donc le Championnat du monde des Rallyes FIA avec le plus beau des palmarès : 347 victoires offertes par 58 pilotes et 63 copilotes dans 29 pays différents, 30 titres Constructeurs avec 11 marques automobiles, 28 titres Pilotes avec 12 champions, 1037 podiums, près de 8000 épreuves chronométrées remportées depuis 1973, sans oublier une longue liste de records de performance, de longévité…

Dans toutes les conditions (chaleur extrême, froid polaire, pluies diluviennes…), sur tous les types terrains (pistes sablonneuses, empierrées, enneigées, boueuses, routes verglacées, asphalte surchauffé…) – sur tous les continents (Amérique, Europe, Afrique, Asie, Océanie), partout les pneumatiques Michelin ont prouvé leur performance dans la durée.

Ce formidable laboratoire et incubateur qu’est le Championnat du monde des Rallyes a permis à Michelin d’innover et de trouver des solutions technologiques qui bénéficient aujourd’hui à la fois aux pneus de « compétition-client » et aux pneus de série.

Bye Bibendum

L’histoire de Michelin en Rallye ne s’arrête pas là. Le manufacturier de pneumatiques français a encore de nombreux défis à relever dans les séries internationales et nationales avec ses partenaires pro et amateurs.

Classement Rallye de Monza

  1. Ogier/Ingrassia (Toyota Yaris WRC/Michelin), 2h15min51s
  2. Tänak/Järveoja (Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin), +13s9
  3. Sordo/Del Barrio (Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin), +15s3
  4. Lappi/Ferm (Ford Fiesta RS WRC/Michelin), +45s7
  5. Rovanpera/Halttunen (Toyota Yaris WRC/Michelin), 1min11s1
  6. Mikkelsen/Jaeger (Hyundai i20 R5), +3min56s2 (1ers WRC3)
  7. Solberg/Johnston (VW Polo GTi R5),+4min12s1
  8. Huttunen/Lukka (Hyundai i20 R5/Michelin), +5min15s4
  9. Ostberg/Eriksen (Citroën C3 R5/Michelin), +5min27s4 (1ers WRC2)
  10. Tidemand/Barth (Skoda Fabia R5), +5min53s0…

IMSA

IMSA : La longévité du MICHELIN Pilot Sport paie à Daytona

La performance dans la durée acclamée du Michelin Pilot Sport a permis au manufacturier clermontois de frapper fort dès la première manche du championnat IMSA WeatherTech SportsCar Championship 2021. Disputé le week-end dernier sur la côte est de la Floride, le Rolex 24 At Daytona – épreuve réputée de vitesse et de durabilité – a été remporté  par l’Acura ARX-05 de Taylor/Albuquerque/Rossi/Castroneves qui ont lancé la nouvelle saison d’ « Endurance » de Michelin de la plus belle des façons. Cette année, la marque accompagne 18 constructeurs automobiles dans la série nord-américaine dont elle est un partenaire majeur depuis 2019. 

FIA WEC

Michelin et l’ère des prototypes hybrides en Endurance

Les 8 Heures de Bahreïn 2020 ont clos le chapitre des prototypes LMP1 hybrides ouvert en 2012. Les 61 victoires mondiales remportées par ces prototypes thermiques/électriques le furent exclusivement avec des pneumatiques Michelin Pilot Sport qui ont démontré toute leur performance dans la durée en équipant ces monstres de technologie qui laisseront place aux Hypercars en 2021.

MOTOGP™

MotoGP™ : Miguel Oliveira intouchable à domicile

Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech 3) a remporté la dernière épreuve du championnat du monde MotoGPTM, le Grande Prémio MEO de Portugal, sur le circuit de Portimao. Impérial, le pilote Portugais, parti en pole position, s’est imposé en solitaire devant Jack Miller (Pramac Racing) et Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT). Trois constructeurs différents se partagent le podium avec deux configurations différentes de MICHELIN Power Slick.

MOTOGP™

MotoGP™ : la victoire pour Morbidelli, le titre pour Mir

Franco Morbidelli (Yamaha Petronas SRT) a remporté le Gran Premio Motul de la Comunitat Valenciana, 14ème épreuve du championnat du monde MotoGPTM 2020 sur le circuit de Valencia devant Jack Miller (Pramac Racing) et Pol Espargaro (Red Bull KTM Racing Factory). Nouvelle démonstration de l’extrême polyvalence des pneus MICHELIN Power Slick où quatre constructeurs différents trustent les quatre premières places avec deux configurations pneumatiques différentes. Septième, Joan Mir (Team SUZUKI ECSTAR) est le nouveau champion du monde MotoGPTM.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2020