menu

FIA WRC

Tänak offre une 333e victoire à Michelin en WRC

Au volant de sa Toyota Yaris WRC, l’Estonien Ott Tänak a remporté le Rallye du Chili, nouvelle épreuve inscrite au Championnat du monde des Rallyes, et offert une 333e victoire mondiale à Michelin. Les champions du monde français Sébastien Ogier (Citroën/Michelin) et Sébastien Loeb (Hyundai/Michelin) complètent le podium. Victoire de Michelin également en catégorie WRC2 avec le Finlandais Kalle Rovanpera (Skoda).

FIA WRC

FIA WRC - COPEC Rally Chile - Racecard

Tout ce vous devez savoir sur le COPEC Rally Chile, 6ème épreuve du championnat du monde des Rallyes (WRC)Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard.

FIA WRC

Tänak fait coup double

Après la Finlande, Ott Tänak (Toyota/Michelin) a remporté un second rallye d’affilée et s’est imposé pour la deuxième année consécutive à l’ADAC Rallye Deutschland. Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) et Esapekka Lappi (Toyota/Michelin) complètent le podium devant Sébastien Ogier (Ford/Michelin).

Quatre mois après le Tour de Corse, le Championnat du monde des Rallyes FIA effectuait son retour sur asphalte avec l’ADAC Rallye Deutschland, une épreuve atypique avec trois profils de route bien distincts : les spéciales étroites dans le vignoble mosellan, celles plus vallonnées dans les forêts du Saarland et les routes mi-béton, mi-bitume du camp militaire de Baumholder, les plus abrasives de la saison pour les pneumatiques.

Les plus agressives, et cette année, parmi les plus chaudes de la saison puisqu’on a relevé 40°C au sol. Malgré toutes ces contraintes extrêmes, les pneus Michelin Pilot Sport H5 ont parfaitement tenu leur rang, terminant ces 39 km de torture sans usure exagérée et la plupart du temps sans perte de pression malgré des jantes cassées.

Vainqueur l’an passé au volant d’une Ford Fiesta WRC/Michelin, l’Estonien Ott Tänak a bouclé la première journée en tête sur sa Toyota Yaris WRC/Michelin après avoir remporté cinq des six spéciales du vendredi à travers les coteaux mosellans. Les deux candidats au titre 2018, Sébastien Ogier et Thierry Neuville figuraient sur le podium provisoire devant Evans, Latvala, Sordo et Lappi dans un mouchoir.

Le lendemain, l’Estonien a profité des déboires de Sébastien Ogier, contraint de changer une roue dans l’ES13 Panzerplatte, pour augmenter son avance au classement général. Le quintuple champion du monde a perdu 1min40s et s’est retrouvé à la 9e place.

Le Français est finalement remonté à la 4e place après les infortunes de deux prétendants au podium, Jari-Matti Latvala (Toyota/Michelin, transmission) et de Dani Sordo (Hyundai/Michelin, touchette) dimanche matin dans l’ES14. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Thierry Neuville et Esapekka Lappi se sont donc retrouvés sur le podium final de Saint Wendel.

Pour sa première participation sur asphalte au volant d’une WRC, Teemu Suninen pointe dans le top-five, alors que les pilotes Citroën/Michelin, Craig Breen et Mads Ostberg, et le Gallois Elfyn Evans (Ford/Michelin), ont été piégés par le parcours allemand.

En WRC2, ce Rallye Deutschland 2018 fut très animé. Leader samedi après-midi, Eric Camilli (Ford/Michelin) a dû abandonner (courroie d’alternateur), laissant Kalle Rovanpera (Skoda/Michelin), Fabio Andolfi (Skoda), Jan Kopecky (Skoda/Michelin) et Kajetan Kajetanowicz (Ford) en moins de huit secondes. Les pilotes Skoda Motorsport/Michelin ont finalement signé le doublé avec Kopecky et Rovanpera.

Le Championnat du monde des Rallyes FIA sera de retour en Turquie (13-16 septembre) pour la première fois depuis 2006.

FIA Formula E

Vergne (DS Techeetah/Michelin) gagne à Monaco

Parti en pole position, Jean-Eric Vergne a remporté sa deuxième victoire de la saison et prend les rênes du championnat Pilotes. Le Français s’est imposé devant Oliver Rowland (Nissan e.dams/Michelin), Felipe Massa (Venturi Formula E Team/Michelin) et Pascal Wehrlein (Mahindra Racing). Quatre pilotes et quatre constructeurs groupés en 1.439 seconde après 45 minutes de course !

FIA Formula E

ABB FIA Formula E - E-Prix Monaco

Tout ce que vous devez savoir au sujet de l'E-Prix de Monaco, 9ème épreuve de la saison 2018/2019 du championnat ABB FIA Formula E.Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard.

MOTOGP™

MotoGP™ : Marc Márquez domine le Gran Premio Red Bull de España

Marc Márquez (Repsol Honda Team) a mené les 25 tours du Gran Premio Red Bull de España, quatrième épreuve du championnat du monde MotoGPTM, pour s’emparer de sa deuxième victoire de la saison après l’Argentine. Le champion du monde en titre a devancé Alex Rins (Team SUZUKI ECSTAR) et Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP). Trois constructeurs différents montent sur un podium 100 % espagnol.

FIA WEC

Coup double pour la Toyota/Michelin N°8 à Spa

Victorieuse en 2018, la Toyota TS050 Hybrid/Michelin N°8 (Buemi/Nakajima/Alonso) a remporté une édition 2019 des 6 Heures de Spa-Francorchamps marquée par des conditions météo épouvantables. La course fut interrompue à plusieurs reprises par la grêle et la neige. La Rebellion/Michelin N°3 (Berthon/Laurent/Menezes) et la BR1-AER/Michelin N°11 (Aleshin/Petrov/Vandoorne) complètent le podium. Michelin a gagné en LMP2 avec l’Oreca-Gibson Dragonspeed N°31 (Maldonado/Gonzalez/Davidson), en LMGTE Am avec la Porsche N°77 Dempsey-Proton (Ried/Pera/Campbell) et LMGTE Pro avec l’Aston Martin N°97 (Martin/Lynn). Toyota/Michelin est officieusement Champion du monde Constructeurs. Porsche et l’équipage de la N°92 (Christensen/Estre) sont officieusement Champions du monde Constructeurs et Pilotes GT avec Michelin.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2018