menu

FIA WRC

Victoire de Sordo (Hyundai/Michelin) en Sardaigne

A 36 ans et après 163 rallyes mondiaux, l’Espagnol Dani Sordo a remporté sa deuxième victoire en WRC à l’occasion du Rallye d’Italie-Sardaigne 2019, l’épreuve la plus éprouvante de la saison pour les pneumatiques. Ott Tänak était leader avant des soucis de direction assistée dans l’ultime spéciale. Teemu Suninen (2e, Ford/Michelin) et Andreas Mikkelsen (3e, Hyundai/Michelin) complètent le podium. Nouvelle victoire de Kalle Rovanperä (Skoda/Michelin) en catégorie WRC2 Pro.

FIA WRC

Victoire Toyota/Michelin au Portugal

Vingt-cinq ans plus tard, Toyota et Michelin ont de nouveau remporté le Rallye du Portugal en WRC*. Ott Tänak s’est imposé devant Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) et Sébastien Ogier (Citroën/Michelin). A mi-saison, Ogier est leader du championnat avec deux points d’avance sur Tänak et dix sur Neuville. Débuts victorieux de la nouvelle Skoda Fabia R5 Evo/Michelin en catégorie WRC2 Pro avec un doublé offert par Kalle Rovanperä et Jan Kopecky.

FIA WRC

Tänak offre une 333e victoire à Michelin en WRC

Au volant de sa Toyota Yaris WRC, l’Estonien Ott Tänak a remporté le Rallye du Chili, nouvelle épreuve inscrite au Championnat du monde des Rallyes, et offert une 333e victoire mondiale à Michelin. Les champions du monde français Sébastien Ogier (Citroën/Michelin) et Sébastien Loeb (Hyundai/Michelin) complètent le podium. Victoire de Michelin également en catégorie WRC2 avec le Finlandais Kalle Rovanpera (Skoda).

Qui dit nouveau rallye, dit nouvelles spéciales et donc immense défi pour les équipages, les ingénieurs et les techniciens pneumatiques pour prendre en notes 304 km chronométrés, trouver les bons réglages de véhicule sans avoir pu tester sur place, et appréhender les sols pour proposer les gommes les mieux adaptées.

Or, ces nouvelles spéciales, que les acteurs du WRC ont défini comme un mélange de RallyGB, de Finlande et d’Australie, ont été reconnues puis parcourues en course sur des pistes tantôt boueuses, mouillées, séchantes, sèches, dans le brouillard, sous la pluie, avec un soleil rasant…

Sur de nouvelles spéciales au profil rapide et technique et dans des conditions météo changeantes, les pneumatiques Michelin LTX Force et Latitude Cross avaient pour mission d’offrir le meilleur grip possible et de la constance bien sûr, mais aussi et surtout de donner confiance aux pilotes pour « découvrir » ces spéciales à plus de 100 km/h de moyenne.

Trahi par sa mécanique en Argentine, Ott Tänak (Toyota/Michelin) a pris sa revanche en remportant une belle victoire au Rallye du Chili. Meilleur performer du rallye avec 6 meilleurs temps, l’Estonien a irrémédiablement creusé l’écart sur ses concurrents pour s’imposer avec 23.1 secondes d’avance. Il offre une 333e victoire mondiale à Michelin dans un 28e pays différent sur les 32 visités par le WRC depuis 1973.

Après les tonneaux de Kris Meeke (Toyota/Michelin), qui a poursuivi sa route sans pare-brise, puis ceux, spectaculaires, du leader du championnat Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) et enfin le retrait de Jari-Matti Latvala (arbres de transmission), les deux champions du monde français Sébastien Loeb (Hyundai/Michelin) et Sébastien Ogier (Citroën/Michelin) se sont retrouvés dans un duel épique pour la 2e place.

Sébastien Ogier (2e) est sorti vainqueur de cette bagarre pour 7.1 secondes. Le pilote Citroën/Michelin a signé son 5e podium en six rallyes cette saison et reprend les commandes du championnat Pilotes. Pour son 1er rallye sur terre au volant de la Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin, Sébastien Loeb (3e) a remporté quatre spéciales et décroche son 118e podium mondial !

Derrière, les pilotes Ford M-Sport/Michelin Elfyn Evans (4e) et Teemu Suninen (5e) complètent le top-5 après une course régulière. Rallye difficile pour Esapekka Lappi (Citroën/Michelin) et Andreas Mikkelsen (Hyundai/Michelin) qui terminent devant Kris Meeke (Toyota/Michelin) remonté à la 8e place.

Le top-ten est complété par deux pilotes WRC2 Pro, catégorie remportée par le jeune Finlandais Kalle Rovanpera (Skoda Fabia R5/Michelin) devant l’expérimenté Norvégien Mads Ostberg (Citroën C3 R5/Michelin).

Après deux manches en Amérique du Sud, le championnat FIA WRC sera de retour en Europe avec le Rallye du Portugal (31 mai-2 juin).

Classement Rallye du Chili

1. Tänak/Järveoja (Toyota Yaris WRC), 3h15min53s8

2. Ogier/Ingrassia (Citroën C3 WRC), +23s1

3. Loeb/Elena (Hyundai i20 Coupé WRC), +30s2

4. Evans/Martin (Ford Fiesta RS WRC), +1min36s7

5. Suninen/Salminen (Ford Fiesta RS WRC), +3min15s6

6. Lappi/Ferme (Citroën C3 WRC), +3min45s4

7. Mikkelsen/Jaeger (Hyundai i20 Coupé WRC), +4min39s

8. Meeke/Marshall (Toyota Yaris WRC), +7min33s4

9. Rovanpera/Haltunen (Skoda Fabia R5), +7min52s5 (1er WRC2 Pro)

10. Ostberg/Eriksen (Citroën C3 R5), +8min16s1

FIA Formula E

Jean-Eric Vergne conserve son titre en Formula E

Jean-Eric Vergne (DS Techeetah/Michelin) est le premier double champion de l’histoire de la Formula E. Le Français a conservé son titre à l’issue des deux courses de New York (USA) remportées par Sébastien Buemi (Nissan e.dams/Michelin) et Robin Frijns (Envision Virgin Racing/Michelin). L’équipe DS Techeetah/Michelin est championne Teams.

MOTOGP™

MotoGP™  : Marquez sur un rythme de champion

Depuis le début de cette saison 2019, Marc Marquez (Repsol Honda Team) n’a jamais passé deux courses consécutives sans monter sur la plus haute marche du podium du MotoGPTM. Battu aux Pays-Bas, l’Espagnol a retrouvé le chemin de la victoire lors du HJC Helmets Motorrad Grand Prix Deutschland. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) terminent derrière lui.

MOTOGP™

MotoGP™ - HJC Helmets Motorrad Grand Prix Deutschland - Racecard

Tout ce que vous devez savoir au sujet HJC Helmets Motorrad Grand Prix Deutschland , 9èmé épreuve du championnat du monde MotoGP.Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard.

MOTOGP™

MotoGP™ : Viñales et Yamaha renouent avec la victoire à Assen

Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) a remporté le Motul TT Assen, huitième épreuve du championnat du monde MotoGPTM devant Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT). L’ensemble des six spécifications proposées par Michelin a été utilisé en course et trois d’entre elles sont montées sur le podium montrant une nouvelle fois la performance et la polyvalence des gommes françaises.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2018