menu

FIA WEC

Coup double pour la Toyota/Michelin N°8 à Spa

Victorieuse en 2018, la Toyota TS050 Hybrid/Michelin N°8 (Buemi/Nakajima/Alonso) a remporté une édition 2019 des 6 Heures de Spa-Francorchamps marquée par des conditions météo épouvantables. La course fut interrompue à plusieurs reprises par la grêle et la neige. La Rebellion/Michelin N°3 (Berthon/Laurent/Menezes) et la BR1-AER/Michelin N°11 (Aleshin/Petrov/Vandoorne) complètent le podium. Michelin a gagné en LMP2 avec l’Oreca-Gibson Dragonspeed N°31 (Maldonado/Gonzalez/Davidson), en LMGTE Am avec la Porsche N°77 Dempsey-Proton (Ried/Pera/Campbell) et LMGTE Pro avec l’Aston Martin N°97 (Martin/Lynn). Toyota/Michelin est officieusement Champion du monde Constructeurs. Porsche et l’équipage de la N°92 (Christensen/Estre) sont officieusement Champions du monde Constructeurs et Pilotes GT avec Michelin.

FIA WEC

FIA WEC - 6 Heures de Spa - Racecard

Tout ce que devez savoir au sujet des Heures de Spa, avant-dernière épreuve de la Super Saison 2018/2019 du championnat du monde d'Endurance. Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard.

FIA WEC

Toyota signe un doublé à domicile

Sans surprise, les Toyota TS050 Hybrid/Michelin N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) et N°8 (Buemi/Nakajima/Alonso) ont signé un doublé aux 6 Heures de Fuji (Japon). La Rebellion/Michelin N°1 complète le podium. Victoire de Porsche/Michelin en LM GTE Pro (N°92) et LM GTE Am (N°56).

Partie en dernière position des LMP1 sous la pluie, la Toyota/Michelin N°7 est remontée au fil des tours pour décrocher son 1er succès de la saison 2018/2019. Mike Conway, Kamui Kobayashi et Jose-Maria Lopez ont signé des chronos très rapides tout au long des 6 heures de course sur le Fuji International Speedway (meilleur tour Lopez 1min25s603) pour offrir une 6e victoire à l’équipe Toyota Gazoo Racing au pied du Mont Fuji.

Comme souvent, la manche nippone du championnat FIA WEC s’est élancée sur une piste détrempée et sous safety-car. La plupart des voitures équipées par Michelin étaient en pneu « Wet ». Après une dizaine de tours, elles sont repassées au stand pour chausser les pneus intermédiaires, ou hybrides pour les prototypes, avant de poursuivre la course en slicks sur un revêtement sec. Toute la gamme des pneus Michelin d’Endurance fut donc utilisée.

La Toyota/Michelin N°8 a assuré le doublé pour l’équipe japonaise, alors que derrière, la bagarre a fait rage entre les prototypes thermiques Rebellion/Michelin et SMP/Michelin. Après les déconvenues subies par la Rebellion N°3 (sortie de piste sous safety-car) et la N°11 (courroie d’alternateur), la 3e place du classement final est revenue à la Rebellion/Michelin N°1 de Jani/Lotterer/Senna qui termine à quatre tours du vainqueur.

La course fut une nouvelle exceptionnelle en LM GTE Pro où les cinq marques engagées ont participé à la lutte pour la victoire à un point ou un autre de l’épreuve. Qualifié en pole position, Aston Martin/Michelin a mené le début de course sous la pluie avec la N°95.

Sur une piste séchante, elles ont cédé du terrain face à BMW/Michelin (N°82), à Ferrari/Michelin (N°71) et Porsche/Michelin (N°92). C’est la Porsche 911 RSR de Kevin Estre et Michael Christensen qui s’est finalement imposée avec 12 secondes d’avance sur la BMW N°82 (Blomqvist/Da Costa) qui signe son meilleur résultat. La Ford/Michelin N°67 complète le podium devant la Ferrari/Michelin N°51.

Victoire également de Porsche/Michelin en catégorie LM GTE Am avec la N°56 du Team Project 1 (Bergmeister/Lindsey/Perfetti) devant la Porsche/Michelin N°88 Dempsey-Proton Racing. Les Aston Martin Vantage/Michelin N°90 et N°98 terminent aux places d’honneur. Doublé du team Jackie Chan DC Racing en LMP2 avec la N°37 et la N°38.

La dernière course de l’année 2018 – mais pas de la SuperSaison 2018/2019 – se tiendra à Shanghai (Chine) le 18 novembre

MOTOGP™

MotoGP™: SHARK Helmets Grand Prix de France - Racecard

Tout ce que vous devez savoir sur le SHARK Helmets Grand Prix de France, 5ème épreuve du championnat du monde MotoGP.Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard.

FIA WRC

Tänak offre une 333e victoire à Michelin en WRC

Au volant de sa Toyota Yaris WRC, l’Estonien Ott Tänak a remporté le Rallye du Chili, nouvelle épreuve inscrite au Championnat du monde des Rallyes, et offert une 333e victoire mondiale à Michelin. Les champions du monde français Sébastien Ogier (Citroën/Michelin) et Sébastien Loeb (Hyundai/Michelin) complètent le podium. Victoire de Michelin également en catégorie WRC2 avec le Finlandais Kalle Rovanpera (Skoda).

FIA Formula E

Vergne (DS Techeetah/Michelin) gagne à Monaco

Parti en pole position, Jean-Eric Vergne a remporté sa deuxième victoire de la saison et prend les rênes du championnat Pilotes. Le Français s’est imposé devant Oliver Rowland (Nissan e.dams/Michelin), Felipe Massa (Venturi Formula E Team/Michelin) et Pascal Wehrlein (Mahindra Racing). Quatre pilotes et quatre constructeurs groupés en 1.439 seconde après 45 minutes de course !

FIA WRC

FIA WRC - COPEC Rally Chile - Racecard

Tout ce vous devez savoir sur le COPEC Rally Chile, 6ème épreuve du championnat du monde des Rallyes (WRC)Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2018