menu

FIA WEC

ABB Formula E - Berlin E-Prix - Racecard (FR)

Tout ce que vous devez savoir sur l'e-Prix de Berlin en téléchargeant notre racecard en cliquant sur la photo.

FIA WEC

Doublé Toyota/Michelin à Spa

Toyota Gazoo Racing a signé un doublé aux 6 Heures de Spa-Francorchamps, première manche du championnat FIA WEC 2018/2019. La Toyota TS050 Hybrid N°8 (Buemi/Nakajima/Alonso) s’est imposée devant la N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez). La Rebellion/Michelin N°1 a pris la troisième place. En LM GTE Pro, victoire de la Ford/Michelin N°66 (Mücke/Pla/Johnson).

FIA WEC

Un Championnat du monde d’Endurance remanié

Créé en 2012, le Championnat du monde d’Endurance FIA WEC va être profondément remanié avec un calendrier à cheval sur deux années civiles, les 24 Heures du Mans pour conclure la saison et un règlement LMP1 modifié. Engagé en FIA WEC depuis sa création, Michelin approuve ces décisions.

L’idée d’une finale grandiose aux 24 Heures du Mans trottait dans la tête des organisateurs du Championnat du monde d’Endurance FIA WEC et des membres de l’Automobile Club de l’Ouest ACO depuis longtemps déjà.

Par conséquent, le Championnat du monde d’Endurance FIA WEC 2018/2019 sera une édition de transition qui devrait s’étaler sur 18 mois avec huit courses au programme. Si le calendrier prévisionnel est approuvé par la FIA, la saison débutera à Spa-Francorchamps en mai 2018 pour se conclure au Mans en juin 2019.

Après cette campagne 2018/2019 forte de deux courses à Spa et deux épreuves mancelles, le championnat 2019/2020 retrouvera un rythme plus classique étalé sur deux années calendaires, à l’image du championnat Formula E.

« Il y a cinq ans, Michelin avait accompagné ses partenaires-constructeurs, l’ACO et la FIA dans la création du Championnat du monde d’Endurance », confie Pascal Couasnon, Directeur de Michelin Motorsport. « Michelin partage les valeurs de l’Endurance que sont concurrence, innovation, abnégation, esprit d’équipe..., et approuve les décisions prises par l’ACO et la FIA pour redynamiser ce championnat qui se conclura en apothéose au Mans. »

Le championnat FIA WEC sera de retour là où il a été lancé en mars 2012, sur le mythique circuit de Sebring, en Floride, avec un départ prévu à minuit ! Fuji et Shanghai figurent toujours au calendrier, alors que le circuit Paul Ricard accueillera de nouveau le Prologue dans un format différent puisque les teams auront la possibilité d’effectuer une séance d’essais de 36 heures en préparation des 24 Heures du Mans.

Suite aux départs successifs d’Audi et de Porsche, l’ACO et la FIA ont travaillé sur un nouveau règlement technique LMP1 avec pour objectif d’aligner les performances des prototypes hybrides et non-hybrides et de maîtriser les coûts. « Pour Michelin, l’Endurance est un formidable laboratoire pour transférer des briques technologiques de la piste à la route et nous souhaitons pouvoir continuer à faire du développement pneumatique, et notamment en LMP1 », poursuit Pascal Couasnon.

Michelin a remporté les 46 courses organisées en Championnat du monde d’Endurance FIA WEC avec trois constructeurs et 27 pilotes.

Calendrier prévisionnel Championnat FIA WEC

5 & 6 avril                                Prologue, Circuit Paul Ricard (France)
4 & 5 mai                                 6 Heures de Spa-Francorchamps (Belgique)
16 & 17 juin                             24 Heures du Mans (France)
13 & 14 octobre                        6 Heures de Fuji (Japon)
3 & 4 novembre                        6 Heures de Shanghai (Chine)
février 2019                             pays et course à confirmer
15 & 16 mars 2019                  12 Heures de Sebring (Etats-Unis)
3 & 4 mai 2019                        6 Heures de Spa-Francorchamps (Belgique)
15 & 16 juin 2019                    24 Heures du Mans (France)

MOTOGP™

MotoGP™: Lorenzo (Ducati Team/Michelin) confirme en Catalogne

Jorge Lorenzo (Ducati Team) a remporté le Gran Premi Monster Energy de Catalunya, septième épreuve du Championnat du Monde MotoGPTM, sur le circuit de Barcelona-Catalunya. Le Majorquin s’impose pour la seconde fois consécutive avec Ducati, en devançant le leader du championnat Marc Marquez (Repsol Honda Team/Michelin) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP/Michelin).

24H du Mans

Toyota triomphe avec Michelin au Mans.

La 20e tentative fut la bonne pour Toyota qui a enfin remporté les 24 Heures du Mans,  avec le double Champion du monde de F1, Fernando Alonso, et ses équipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima (Toyota TS050 Hybrid N°8). Toyota Gazoo Racing a même signé un doublé avec Conway/Lopez/Kobayashi.  Michelin en délivrant des performances gagnantes, jusqu’à la ligne d’arrivée, signe sa 21ème victoire consécutive au Mans depuis 1998. En LM GTE Pro et Am, Porsche et Michelin ont dominé avec la N°92 (Christensen/Vanthoor/Estre) et la N°77 (Campbell/Ried/Andlauer).

24H du Mans

Les Toyota/Michelin solides leaders

Les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont passé sans encombre la nuit des 24 Heures du Mans et comptent 9 tours d’avance sur leurs concurrentes. La N°8 (Nakajima/Buemi/Alonso) a repris la tête au petit jour. Il n’y a eu aucun changement parmi les leaders LM P2 (Oreca 26), LM GTE Pro (Porsche/Michelin 92) et LM GTE Am (Porsche/Michelin 77) depuis hier soir.

24H du Mans

Toyota/Michelin en tête après 6 heures de course

Un quart de cette 86e édition des 24 Heures du Mans a été parcouru et les deux Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont une avance conséquente sur la concurrence. Michelin est leader avec Porsche en LM GTE Pro et Am, et figure sur le podium provisoire en LM P2.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Palmarès 2017

FIA Formula E

Courses & développement durable