menu

FIA WRC

FIA WRC - Rallye Monte-Carlo - Racecard

Le WRC est de retour avec le Rallye du Monte-Carlo. Cliquez sur la photo pour télécharger notre racecard du rallye le plus exigeant du championnat au niveau des pneumatiques !

FIA WRC

Monte-Carlo 1966 : Citroën et Michelin vainqueurs d’un autre duel…

En 1966, Ford est parvenu à battre l’ogre Ferrari aux 24 Heures du Mans. Ce duel est magnifiquement raconté dans le film de James Mangold « Le Mans 1966 » avec Matt Damon et Christian Bale. Plus tôt dans l’année, Citroën et Michelin étaient sortis vainqueurs d’un autre duel sur une épreuve tout aussi mythique, le Rallye Monte-Carlo.

FIA WRC

Une 10e victoire mondiale pour Neuville

Vainqueur en 2017, Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) a remporté son second Tour de Corse après la cruelle désillusion vécue par le leader Elfyn Evans (Ford/Michelin) dans l’ultime spéciale. Sébastien Ogier (Citroën/Michelin) est monté sur la deuxième marche du podium devant le malheureux Gallois. Michelin a nettement dominé la catégorie WRC2 (11 spéciales remportées sur 13), mais n’a pu concrétiser sa performance.

La 62e édition du Tour de Corse restera dans les mémoires pour sa cruauté envers Elfyn Evans et sa Ford Fiesta RS WRC/Michelin. Premier leader du rallye, le Gallois avait d’abord perdu la tête de l’épreuve dans l’ES6 après avoir été gêné par un concurrent au ralenti. Le Gallois reprit le leadership vendredi soir sur décision des commissaires.

S’ensuivit une terrible bagarre avec Ott Tänak (Toyota/Michelin) et plusieurs changements de leaders jusqu’à l’ES11 où l’Estonien perdit deux minutes. Evans se retrouva de nouveau en tête, avant d’être surpris par Thierry Neuville dans la dernière spéciale de la 2e étape.

Le pilote Ford/Michelin reprit les rênes de l’épreuve pour la 4e fois après un chrono ébouriffant dans l’ES13, avant de perdre ses espoirs d’une seconde victoire mondiale à quelques kilomètres de l’arrivée après avoir cassé sa jante avant droite. Il termine malgré tout sur le podium.

Thierry Neuville remporte donc le Tour de Corse 2019, sa 10e victoire mondiale, devant Sébastien Ogier, peu à l’aise au volant de sa Citroën C3 WRC sur les routes insulaires. Dani Sordo (Hyundai/Michelin) et Teemu Suninen (Ford/Michelin) complètent le top-5. L’équipe Toyota Gazoo Racing a vécu un week-end difficile avec Tänak (6e), Meeke (9e) et Latvala (10e) malgré avoir remporté à elle seule 6 des 14 spéciales.

Le parcours du Tour de Corse 2019 était varié avec des spéciales larges typées « circuit » du côté de Porto-Vecchio, d’autres plus étroites et sinueuses vers le Cap Corse. La spéciale de la Castagniccia, la plus longue du rallye (47,18 km), était un condensé de toutes les difficultés du parcours - avec même une section de routes mi-asphalte, mi-terre -, où les pneumatiques Michelin Pilot Sport ont démontré à la fois leur performance, leur robustesse et leur longévité.

En catégorie WRC2, les pneus Michelin Pilot Sport ont remporté 11 des 13 spéciales parcourues, mais la victoire est revenue à l’Italien Fabio Andolfi (Skoda) devant Nicolay Gryazin (Skoda/Michelin) pour 3.9 secondes. Eric Camilli a dominé l’épreuve (10 spéciales gagnées) avant que sa VW Polo GTi R5/Michelin ne parte en fumée dans l’ES12.

Le WRC va retraverser l’Atlantique pour la prochaine manche, le Rallye d’Argentine (26/28 avril)

Classement Tour de Corse 2019

1. Neuville/Gilsoul (Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin), 3h22min59s

2. Ogier/Ingrassia (Citroën C3 WRC/Michelin), +40s3

3. Evans/Martin (Ford Fiesta RS WRC/Michelin), +1min06s6

4. Sordo/Del Barrio (Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin), + 1min18s4

5. Suninen/Salminen (Ford Fiesta RS WRC/Michelin), +1min24s6

6. Tänak/Järveoja (Toyota Yaris WRC/Michelin), +1min40s

7. Lappi/Ferm (Citroën C3 WRC/Michelin), +2min09s1

8. Loeb/Elena (Hyundai i20 Coupé WRC/Michelin), +3min39s2

9. Meeke/Marshall (Toyota Yaris WRC/Michelin), +5min06s3

10. Latvala/Anttila (Toyota Yaris WRC/Michelin), +6min44s6…

FIA Formula E

Max Günther remporte l’E-Prix de Santiago

Maximilian Gunther a remporté sa première victoire en Formula E dans les rues de Santiago du Chili au volant de sa monoplace électrique BMW iFE.20 chaussée de pneumatiques Michelin Pilot Sport.

Une décennie d’innovations et de victoires pour Michelin

Moto, Rallye, Endurance, Formula E… Au cours de cette dernière décennie, Michelin a remporté plus de 300 victoires mondiales grâce à des pneumatiques toujours plus performants, constants, efficients et désormais connectés.

FIA WEC

Doublé Toyota/Michelin à Bahreïn

Toyota Gazoo Racing a dominé la dernière course de la décennie en signant un doublé aux 8 Heures de Bahreïn avec la Toyota TS050 Hybrid/Michelin N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) et la N°8 (Buemi/Nakajima/Hartley). Michelin a remporté les quatre catégories avec l’Oreca-Gibson N°22 United Autosports en LMP2, l’Aston Martin N°95 en LMGTE Pro et la Porsche N°57 en LMGTE Am.

FIA WEC

29 champions d’Endurance entrent au FIA Hall of Fame

Après la Formule Un et le Rallye, l’Endurance a été mise à l’honneur par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) qui a intronisé 29 pilotes de légende au Hall of Fame lors d’une cérémonie organisée le 2 décembre 2019 à Paris, en partenariat avec Michelin.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2019