menu

FIA WRC

FIA WRC - Rallye Monte-Carlo - Racecard

Le WRC est de retour avec le Rallye du Monte-Carlo. Cliquez sur la photo pour télécharger notre racecard du rallye le plus exigeant du championnat au niveau des pneumatiques !

FIA WRC

Monte-Carlo 1966 : Citroën et Michelin vainqueurs d’un autre duel…

En 1966, Ford est parvenu à battre l’ogre Ferrari aux 24 Heures du Mans. Ce duel est magnifiquement raconté dans le film de James Mangold « Le Mans 1966 » avec Matt Damon et Christian Bale. Plus tôt dans l’année, Citroën et Michelin étaient sortis vainqueurs d’un autre duel sur une épreuve tout aussi mythique, le Rallye Monte-Carlo.

FIA WRC

Victoire de Sordo (Hyundai/Michelin) en Sardaigne

A 36 ans et après 163 rallyes mondiaux, l’Espagnol Dani Sordo a remporté sa deuxième victoire en WRC à l’occasion du Rallye d’Italie-Sardaigne 2019, l’épreuve la plus éprouvante de la saison pour les pneumatiques. Ott Tänak était leader avant des soucis de direction assistée dans l’ultime spéciale. Teemu Suninen (2e, Ford/Michelin) et Andreas Mikkelsen (3e, Hyundai/Michelin) complètent le podium. Nouvelle victoire de Kalle Rovanperä (Skoda/Michelin) en catégorie WRC2 Pro.

Du début à la fin, cette 8e manche de la saison FIA WRC aura offert bien des surprises et rebondissements avant une trêve estivale bienvenue.

Vendredi matin, dans l’ES5, le leader du championnat Sébastien Ogier (Citroën/Michelin) a cassé une suspension contre une pierre. Le sextuple champion du monde a remis ça le lendemain, avant de sauver son week-end avec quatre maigres points en Power Stage.

Dans cette Power Stage justement, la dernière spéciale du rallye, le leader Ott Tänak a perdu plus de deux minutes après une panne de direction assistée. L’Estonien, bien qu’handicapé par sa position sur la route vendredi, avait réussi à rejoindre Dani Sordo en haut des classements vendredi, puis à prendre seul la tête de l’épreuve samedi après-midi.

Il comptait 26.7 secondes d’avance au départ de la Power Stage (14,06 km) et semblait promis à une 4e victoire cette saison quand la mécanique de sa Toyota Yaris WRC/Michelin en décida autrement.

Ott Tänak a conclu à la 5e place derrière le Gallois Elfyn Evans (4e, Ford/Michelin) qui n’a pu résister au retour d’Andreas Mikkelsen (3e, Hyundai/Michelin) dans l’ultime spéciale. Le Norvégien signe un second podium consécutif après l’Argentine.

De son côté, Teemu Suninen (Ford/Michelin) fut l’un des grands animateurs de l’épreuve sarde. Le jeune Finlandais a su profiter de sa bonne position sur la piste vendredi pour remporter trois spéciales et s’installer en tête. Il termine finalement à la 2e place, son meilleur résultat en WRC.

Le grand vainqueur, et vainqueur surprise du Rallye d’Italie-Sardaigne 2019, ce fut Dani Sordo, au volant de sa Hyundai i20 WRC/Michelin. L’Espagnol n’avait plus gagné depuis le Rallye d’Allemagne 2013 et ne s’était jamais imposé sur terre en 163 rallyes mondiaux disputés.

Sous une chaleur torride, sur les pistes empierrées et poussiéreuses, parmi les plus abrasives du championnat pour les pneumatiques Michelin LTX Force M6 et H4, l’Espagnol a su tirer parti de son excellente position le vendredi et de son immense expérience pour signer une seconde victoire mondiale amplement méritée, après 5 ans, 9 mois et 22 jours de disette.  Il pointe au 3e rang de ce palmarès, derrière Shekhar Mehta et Jean-Luc Thérier ex aequo, mais devant Sébastien Loeb !

Avant la pause estivale jusqu’au Rallye de Finlande fin juillet, Ott Tänak (Toyota/Michelin) est leader du championnat Pilotes avec 4 points d’avance sur Sébastien Ogier (Citroën/Michelin) et 7 sur Thierry Neuville, seulement 6e ce week-end en Sardaigne.

Kalle Rovanperä et Jan Kopecky ont offert un doublé à la Skoda Fabia R5 Evo. Ce fut un véritable test de résistance pour cette voiture nouvellement homologuée, et bien sûr pour les pneus Michelin Latitude Cross S80 et H90.

Le championnat WRC reprendra fin juillet avec le rallye le plus « fou » de l’année, le Rallye de Finlande.

Classement Rallye d’Italie-Sardaigne 2019

1. Sordo/Del Barrio (Hyundai i20 WRC), 3h22min27s2

2. Suninen/Lethinen (Ford Fiesta RS WRC), +13s7

3. Mikkelsen/Jaeger (Hyundai i20 Coupé WRC), +32s6

4. Evans/Martin (Ford Fiesta RS WRC), +33s5

5. Tänak/Järveoja (Toyota Yaris WRC), +1min30s1

6. Neuville/Gilsoul (Hyundai i20 Coupé WRC), +2min16s7

7. Lappi/Ferm (Citroën C3 WRC), +2min56s9

8. Meeke/Marshall (Toyota Yaris WRC), +4min40s1

9. Rovanperä/Halttunen (Skoda Fabia R5 Evo), +8min24s6 (1ers WRC2 Pro)

10. Kopecky/Dresler (Skoda Fabia R5 Evo), +8min49s2

FIA Formula E

Max Günther remporte l’E-Prix de Santiago

Maximilian Gunther a remporté sa première victoire en Formula E dans les rues de Santiago du Chili au volant de sa monoplace électrique BMW iFE.20 chaussée de pneumatiques Michelin Pilot Sport.

Une décennie d’innovations et de victoires pour Michelin

Moto, Rallye, Endurance, Formula E… Au cours de cette dernière décennie, Michelin a remporté plus de 300 victoires mondiales grâce à des pneumatiques toujours plus performants, constants, efficients et désormais connectés.

FIA WEC

Doublé Toyota/Michelin à Bahreïn

Toyota Gazoo Racing a dominé la dernière course de la décennie en signant un doublé aux 8 Heures de Bahreïn avec la Toyota TS050 Hybrid/Michelin N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) et la N°8 (Buemi/Nakajima/Hartley). Michelin a remporté les quatre catégories avec l’Oreca-Gibson N°22 United Autosports en LMP2, l’Aston Martin N°95 en LMGTE Pro et la Porsche N°57 en LMGTE Am.

FIA WEC

29 champions d’Endurance entrent au FIA Hall of Fame

Après la Formule Un et le Rallye, l’Endurance a été mise à l’honneur par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) qui a intronisé 29 pilotes de légende au Hall of Fame lors d’une cérémonie organisée le 2 décembre 2019 à Paris, en partenariat avec Michelin.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2019