menu

FIA WEC

FIA WEC - 6 Heures de Fuji - Racecard

Tout ce que vous devez au sujet des 6 Heures de Fuji, deuxième preuve du championnat du monde FIA d'Endurance. Cliquez sur la photo pour télécharger la racecard.

FIA WEC

Doublé Toyota/Michelin à Silverstone

Les Toyota TS050 Hybrid/Michelin ont débuté la huitième saison du Championnat du monde d’Endurance FIA de la plus belle des façons en signant un doublé aux 4 Heures de Silverstone. La N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) s’est imposée devant la N°8 (Buemi/Nakajima/Hartley). Doublé Porsche/Michelin en LMGTE Pro, triplé Michelin en LMP2 et victoire de Ferrari/Michelin en LMGTE Am.

FIA WEC

Victoire n°7 pour Toyota/Michelin à Fuji

Chiffre porte-bonheur au Japon, le 7 symbolise désormais le nombre de victoires de Toyota/Michelin aux 6 Heures de Fuji depuis la création du Championnat du monde d’Endurance FIA en 2012. La Toyota TS050 Hybrid N°8 (Buemi/Nakajima/Hartley) s’est imposée devant la N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez). Michelin a gagné toutes les catégories sur le Fuji Speedway avec l’Oreca07-Gibson N°29 en LMP2 et les Aston Martin N°95 et N°90 en LMGTE Pro et Am.

Bien que lestées après leur succès à Silverstone, les Toyota TS050 Hybrid ont écrasé la 2e manche de la saison 2019/2020 en signant les meilleurs chronos aux essais, en qualification, en course et en réalisant un 4e doublé au pied du Mont Fuji.

La victoire est revenue à la N°8 partagée par Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley, malgré un drive through pour une infraction lors d’un pit-stop. Après un tout-droit en début de course, la Toyota N°7 a terminé à 33.955 secondes après 232 tours bouclés. La Rebellion R13/Michelin N°1 (Senna/Menezes/Nato) complète le podium après s’être immiscée entre les deux Toyota en début de course.

Excepté une averse entre la 2e et 3e heure qui a poussé certains concurrents à chausser des pneus rainurés, la piste est restée majoritairement sèche pour cette édition 2019 avec une température d’environ 25°C. Les partenaires de Michelin disposaient de slicks soft et medium avec lesquels ils ont pu doubler les relais.

C’est notamment en gardant ses quatre slicks Michelin lors de son dernier pit-stop que l’Oreca07-Gibson N°29 du Team Nederlands (Van Eerd/Van Der Garde/De Vries) a pu remporter sa 1ère victoire en catégorie LMP2, à l’issue d’une intense bagarre avec trois prototypes chaussés de pneus de marque concurrente. A trois tours de l’arrivée, Nick de Vries a même battu le record du tour en course LMP2, démontrant ainsi toute la performance dans la durée des pneumatiques Michelin.

Comme à Spa en mai dernier, Aston Martin Racing/Michelin a remporté la catégorie LMGTE Pro, cette fois avec la Vantage AMR N°95 (Sorensen/Thiim). Marco Sorensen a pris l’avantage sur Gimmi Bruni (Porsche/Michelin N°91) avant l’heure de course. Il a ensuite assuré la victoire de la N°95 grâce à une excellente stratégie de pneumatiques sous la pluie. La Porsche/Michelin N°92 (Estre/Christensen) et l’Aston Martin/Michelin N°97 (Lynn/Martin) complètent le podium devant les Ferrari/Michelin AF Corse.

Aston Martin et Michelin ont également remporté la catégorie LMGTE Am. La Vantage N°90 TF Sport (Yoluc/Eastwood/Adam) a fait course en tête, alors que la Porsche N°88 et l’Aston Martin N°98 se sont accrochées au départ. La Ferrari/Michelin N°83 et la Porsche/Michelin N°57 montent sur le podium.

Le championnat FIA WEC 2019/2020 reste en Asie pour la prochaine épreuve, avec les 4 Heures de Shanghai (10 novembre).

Classement 6 Heures du Fuji 2019

1. Buemi/Nakajima/Hartley (Toyota TS050 Hybrid N°8), 232 tours

2. Conway/Kobayashi/Lopez (Toyota TS050 Hybrid N°7), +33s955

3. Senna/Menezes/Nato (Rebellion R13-Gibson N°1), +2 tours

4. Van Eerd/Van der Garde/De Vries (Oreca07-Gibson N°29), +10 tours (1er LMP2)

5. Gonzalez/Da Costa/Davidson (Oreca07-Gibson N°38), +10 tours

6. Tung/Aubry/Stevens (Oreca07-Gibson N°37), +11 tours

7. Hanson/Albuquerque/Jarvis (Oreca07-Gibson N°22), +12 tours

8. Patterson/Yamashita/Fjordbach (Oreca07-Gibson N°33), +13 tours

9. Lapierre/Borga/Coigny (Oreca07-Gibson N°42), +10 tours

10. Robertson/Simpson/Smith (Ginetta G60-AER N°6) +14 tours…

MOTOGP™

MotoGP™ - Motul Grand Prix of Japan - Racecard

Michelin est prêt pour les trois semaines les plus chargées de la saison MotoGP avec un « Pacific Tour » de trois courses consécutives qui débute par le Motul Grand Prix of Japan avant l’Australie et la Malaisie. Téléchargez notre racecard pour en savoir plus. Cliquez sur la photo pour la télécharger.

1979 : Les premiers titres de Michelin en Formule Un

Il y a 40 ans, Michelin remportait ses premiers titres en Championnat du monde de Formule Un avec Ferrari et le Sud-Africain Jody Scheckter. Cette année-là, le manufacturier de pneus français avait aussi contribué au premier succès de Renault et de la technologie à moteur turbo en F1.

FIA WRC

Victoire de Tänak au Pays de Galles

Ott Tänak (Toyota/Michelin) a remporté le Wales Rally GB, 12e manche de la saison 2019, devant Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) et Sébastien Ogier (Citroën/Michelin). Les nouveaux pneumatiques Michelin Latitude Cross S70 ont permis au Finlandais Kalle Rovanperä de remporter la catégorie et le titre mondial WRC2 Pro.

MOTOGP™

MotoGP™ : victoire et titre pour Marc Márquez en Thaïlande

A l’issue d’un superbe duel entre Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT), Marc Márquez (Repsol Honda Team) s’est imposé pour la neuvième fois de la saison en 15 Grands Prix et a enlevé son huitième titre mondial, le sixième en MotoGPTM. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) a complété le podium. Pour la deuxième édition du PTT Thaïland Grand Prix, Michelin a pulvérisé tous les records, circuit, tour en course, vitesse de pointe et durée de course grâce à une gamme MICHELIN Power Slick parfaitement adaptée aux contraintes du circuit de Buriram.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2018