menu

FIA Formula E

Jean-Eric Vergne conserve son titre en Formula E

Jean-Eric Vergne (DS Techeetah/Michelin) est le premier double champion de l’histoire de la Formula E. Le Français a conservé son titre à l’issue des deux courses de New York (USA) remportées par Sébastien Buemi (Nissan e.dams/Michelin) et Robin Frijns (Envision Virgin Racing/Michelin). L’équipe DS Techeetah/Michelin est championne Teams.

FIA Formula E

Vergne (DS Techeetah/Michelin) gagne à Berne

Qualifié en pole position, Jean-Eric Vergne (DS Techeetah/Michelin) a remporté l’E-Prix de Berne (Suisse) et conforte sa place de leader au championnat avant les deux dernières courses de la saison à New York. Mitch Evans (Panasonic Jaguar Racing) et Sébastien Buemi (Nissan e.dams) complètent le podium devant André Lotterer (DS Techeetah).

FIA Formula E

Victoires britanniques à Ad Diriyah

Sam Bird (Envision Virgin Racing/Michelin) et Alexander Sims (BMW I Andretti Motorsport) ont remporté les deux premières courses de la saison 2019/2020 de Formula E organisées en Arabie Saoudite, sur le circuit d’Ad Diriyah. Michelin est fournisseur exclusif de la Formula E depuis la création de ce championnat réservé aux monoplaces électriques en 2014.

Course 1 : Sam Bird lance la saison 6

Le Britannique Sam Bird (Envision Virgin Racing) a remporté la course 1 du E-Prix d’Ad Diriyah devant André Lotterer (TAG Heuer Porsche) et Stoffel Vandoorne (Mercedes-Benz EQ). Les pneus Michelin Pilot Sport ont su tirer le maximum de grip de ce circuit malgré le sable déposé sur l’asphalte hors trajectoires.

D’autre part, la technologie Michelin Track Connect utilisée pour la première fois en Formula E a donné entière satisfaction. La principale nouveauté apportée par Michelin sur la saison 6 est un pneu Michelin Pilot Sport qui intègre un capteur de pression afin d’effectuer des relevés automatiquement et de façon sécurisée pour le compte des ingénieurs de Michelin Motorsport, de la FIA et des teams. Ce dispositif, qui fut comparé ce week-end aux relevés de pression manuels, a démontré toute sa fiabilité.

Après 30 minutes d’une course plutôt limpide où les trois premiers pilotes sur la grille de départ, Alexander Sims (BMW I Andretti Motorsport), Stoffel Vandoorne (Mercedes-Benz EQ) et Nyck de Vries (Mercedes-Benz EQ) ont maintenu leur position, le dernier quart d’heure fut explosif, dynamité par Sam Bird et André Lotterer auteurs de superbes manœuvres.

Parti de la 2e ligne, Bird a remporté sa 9e victoire en Formula E devant deux nouveaux constructeurs engagés dans ce championnat, Porsche et Mercedes. Oliver Rowland (Nissan e.dams) et Robin Frijns (Envision Virgin Racing) complètent le top-five. Les champions ont souffert : Jean-Eric Vergne (DS Techeetah) et Sébastien Buemi (Nissan e.dams) ont été contraints à l’abandon, alors que Lucas di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler) n’a pris que la 13e place.

DSC04643_2100-2100-rgb

Classement Course 1

1. Sam Bird (Envision Virgin Racing),

2. André Lotterer (TAG Heuer Porsche), +1s319

3. Stoffel Vandoorne (Mercedes-Ben EQ Formula E Team), +1s672

4. Oliver Rowland (Nissan e.dams), +1s944

5. Robin Frijns (Envision Virgin Racing), +3s983

Course 2 : Alexander Sims ouvre son palmarès

Après deux pole positions sur le circuit saoudien, Alexander Sims (BMW I Andretti Motorsport) a mené la course 2 de bout en bout pour remporter son premier E-Prix. Le Brésilien Lucas di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler) et le Belge Stoffel Vandoorne (Mercedes-Benz EQ) complètent le podium.

Sur un circuit d’Ad Diriyah offrant davantage de grip que la veille, la course 2 fut beaucoup plus animée avec de nombreux accrochages, deux safety-cars et une pluie de pénalité…

Les hostilités ont débuté au 9e tour quand Antonio Felix da Costa (DS Techeetah) a poussé Sébastien Buemi (Nissan e.dams) pour prendre la 2e place. Ce fut ensuite une terrible bagarre entre Da Costa, Di Grassi et Sam Bird (Envision Virgin Racing) pour le podium.

Puis Mitch Evans (Panasonic Jaguar Racing), Sam Bird et Pascal Wehrlein (Mahindra Racing) se sont accrochés, provoquant l’entrée en piste du safety-car au 14e tour. Cinq tours plus tard, Robin Frijns (Envision Virgin Racing) a terminé dans le mur, nouveau safety-car. Le drapeau vert fut immédiatement suivi d’un Full Course Yellow. La course a finalement repris pour quatre tours.

Les deux pilotes BMW Alexander Sims et Max Günther ont franchi la ligne devant Lucas di Grassi, mais Günther fut ensuite déclassé, laissant Stoffel Vandoorne monter sur son second podium du week-end.

Prochaine manche : Santiago du Chili (18/01/2020)

Classement Course 2

1. Alexander Sims (BMW I Andretti Motorsport), 30 tours

2. Lucas Di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler),+ 2s817

3. Stoffel Vandoorne (Mercedes-Benz EQ Formula E Team), +3s581

4. Edoardo Mortara (Rokit Venturi Racing), +4s294

5. Oliver Rowland (Nissan e.dams), +5s475

FIA WEC

29 champions d’Endurance entrent au FIA Hall of Fame

Après la Formule Un et le Rallye, l’Endurance a été mise à l’honneur par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) qui a intronisé 29 pilotes de légende au Hall of Fame lors d’une cérémonie organisée le 2 décembre 2019 à Paris, en partenariat avec Michelin.

FIA WRC

Citroën et Michelin : 46 ans de succès en WRC

Citroën a annoncé son retrait du Championnat du monde des Rallyes FIA (WRC) à l’issue de la saison 2019. Ensemble, Citroën et Michelin ont décroché cinq titres Constructeurs, 58 victoires et 150 podiums mondiaux dans la discipline.

MOTOGP™

MotoE : Ferrari premier vainqueur de la Coupe FIM Enel MotoE™

En terminant cinquième de la dernière course de la Coupe FIM Enel MotoE™ 2019 à Valence (Espagne), Matteo Ferrari (Trentino Gresini MotoE) est devenu le premier pilote à remporter la Coupe FIM Enel MotoE™. Auteur de la pole position, Eric Granado (Avintia Esponsorama Racing) a signé le doublé lors des deux dernières courses de cette saison inaugurale.

MOTOGP™

MotoGP™ : Marc Márquez conclut la saison 2019 par une victoire

Marc Márquez (Repsol Honda Team) a remporté la 19ème et dernière course du championnat du monde MotoGPTM, Gran Premio Motul de la Comunitat Valenciana, devant Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT) et Jack Miller (Pramac Racing). On retrouve trois constructeurs différents sur le podium avec le même choix pneumatique.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2018