menu

FIA WRC

FIA WRC - Rallye Monte-Carlo - Racecard

Le WRC est de retour avec le Rallye du Monte-Carlo. Cliquez sur la photo pour télécharger notre racecard du rallye le plus exigeant du championnat au niveau des pneumatiques !

FIA WRC

Monte-Carlo 1966 : Citroën et Michelin vainqueurs d’un autre duel…

En 1966, Ford est parvenu à battre l’ogre Ferrari aux 24 Heures du Mans. Ce duel est magnifiquement raconté dans le film de James Mangold « Le Mans 1966 » avec Matt Damon et Christian Bale. Plus tôt dans l’année, Citroën et Michelin étaient sortis vainqueurs d’un autre duel sur une épreuve tout aussi mythique, le Rallye Monte-Carlo.

FIA WRC

WRC : Victoire de Neuville, Tänak champion* avec Michelin

Malgré la superbe victoire de Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) au RallyRACC Catalunya-Costa Daurada Rally de España, Ott Tänak (2e, Toyota/Michelin) a décroché le titre de Champion du monde des Rallyes FIA 2019* à l’issue de la pénultième manche de la saison. L’Estonien met un terme à 15 ans de domination française dans la discipline et offre à Michelin son 55e titre mondial en WRC.

_MG_3180

Avec 28 et 41 points d’avance respectivement sur Sébastien Ogier et Thierry Neuville au départ de ce RallyRACC Catalunya, Ott Tänak était en mesure de décrocher son premier titre mondial avant le terme de cette saison en Australie. Tout ce que l’Estonie compte de fans de rallye avait d’ailleurs fait le déplacement au soleil de Catalogne.

Les ennuis de direction assistée rencontrés par Sébastien Ogier (Citroën/Michelin) dans l’ES2 ont pratiquement condamné le sextuple champion du monde sortant à rendre sa couronne. Mais du côté de Hyundai Motorsport, on n’avait pas encore abdiqué. A l’issue de l’étape 1 organisée sur terre, les trois Hyundai i20 Coupé WRC et leurs pneus Michelin LTX Force pointaient fièrement en tête avec dans l’ordre Sébastien Loeb, Thierry Neuville et Dani Sordo.

Le lendemain, sur asphalte cette fois, Thierry Neuville a pris les rênes de l’épreuve devant son équipier Dani Sordo. Mais avec quatre meilleurs temps consécutifs, Ott Tänak avait chassé Loeb du podium provisoire. Les données étaient donc simples : si Tänak accédait à la 2e place finale, il était automatiquement champion. S’il restait à la 3e place, Neuville devait marquer deux points de plus que l’Estonien dans la Power Stage pour prolonger le suspense aux antipodes.

Chaussé de pneumatiques Michelin Pilot Sport H5 (hard), Neuville et Sordo ont absolument tout donné sur les premières spéciales dominicales pour rester devant la Toyota Yaris WRC de Tänak. Au départ de la dernière spéciale, Neuville comptait 15s2 d’avance sur Sordo et 21 sur Tänak. Le championnat Pilotes allait donc se jouer dans cette Power Stage, La Mussara, longue de 20,72 km.

Sans trembler, Ott Tänak a remporté la Power Stage – et repris la 2e place à Sordo pour 4/10e de seconde - pour décrocher son premier titre mondial et offrir à Michelin son 27e titre Pilotes en WRC. Il met fin à la domination française avec les deux Sébastien, Loeb (9) et Ogier (6) depuis 2004.

Bien malheureux dans la catégorie WRC, Citroën Racing et Michelin ont dominé en WRC2 Pro avec le Norvégien Mads Ostberg et en WRC2 avec le Français Eric Camilli.

Prochaine et dernière manche de la saison, le Rallye d’Australie (14-17 novembre), où se jouera le titre Constructeurs 2019 entre Hyundai et Toyota.

 

* sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA

Classement RallyRACC Catalunya 2019

1. Neuville-Gilsoul (Hyundai i20 Coupé WRC), 3h07min39s6

2. Tänak-Järveoja (Toyota Yaris WRC), +17s2

3. Sordo-Del Barrio (Hyundai i20 Coupé WRC), +17s6

4. Loeb-Elena (Hyundai i20 Coupé WRC), +53s9

5. Latvala-Anttila (Toyota Yaris WRC), +1min00s2

6. Evans-Martin (Ford Fiesta RS WRC), +1min14s2

7. Suninen-Lehtinen (Ford Fiesta RS WRC), +1min47s6

8. Ogier-Ingrassia (Citroën C3 WRC), +4min20s5

9. Ostberg-Eriksen (Citroën C3 R5), +8min24s6 (1er WRC2 Pro)

10. Camilli-Veillas (Citroën C3 R5), +8min47s2 (1ers WRC2)

FIA Formula E

Max Günther remporte l’E-Prix de Santiago

Maximilian Gunther a remporté sa première victoire en Formula E dans les rues de Santiago du Chili au volant de sa monoplace électrique BMW iFE.20 chaussée de pneumatiques Michelin Pilot Sport.

Une décennie d’innovations et de victoires pour Michelin

Moto, Rallye, Endurance, Formula E… Au cours de cette dernière décennie, Michelin a remporté plus de 300 victoires mondiales grâce à des pneumatiques toujours plus performants, constants, efficients et désormais connectés.

FIA WEC

Doublé Toyota/Michelin à Bahreïn

Toyota Gazoo Racing a dominé la dernière course de la décennie en signant un doublé aux 8 Heures de Bahreïn avec la Toyota TS050 Hybrid/Michelin N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) et la N°8 (Buemi/Nakajima/Hartley). Michelin a remporté les quatre catégories avec l’Oreca-Gibson N°22 United Autosports en LMP2, l’Aston Martin N°95 en LMGTE Pro et la Porsche N°57 en LMGTE Am.

FIA WEC

29 champions d’Endurance entrent au FIA Hall of Fame

Après la Formule Un et le Rallye, l’Endurance a été mise à l’honneur par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) qui a intronisé 29 pilotes de légende au Hall of Fame lors d’une cérémonie organisée le 2 décembre 2019 à Paris, en partenariat avec Michelin.

Bien plus encore sur Michelin Motorsport.
A Découvrir...

Les chiffres clés de MICHELIN Compétition

Michelin Le Mans Cup

MICHELIN Le Mans Cup

Palmarès 2019